Les incoterms : les modalités de livraison dans le e-commerce et commerce international

Vous êtes-vous déjà posé la question des coulisses des livraisons de vos achats effectués sur internet, de la responsabilité qui vous est incombé lors de ce trajet ? Si tel est le cas et que vous n’avez pas obtenu la réponse, cet article serait susceptible de vous éclairer.

 

Les incoterms, quésako ?

Incoterms, du nom complet « International commercial terms », sont les termes visant à définir les droits et obligations des acteurs du commerce à l’échelle internationale. Cela va notamment établir les transferts de risques entre acheteur et vendeur.

Il faut savoir que les livraisons de marchandises peuvent s’effectuer par différents moyens d’approvisionnement, à savoir par voie maritime, aérienne ou encore ferroviaire. Selon le moyen utilisé, le transfert de responsabilité s’effectue à un moment différent.

 

La typologie des incoterms

Concernant les incoterms à proprement parler, il en existe 11 dont 4 exclusivement réservés pour le transport par la voie d’eau.

La liste des incoterms applicables à tout type de transport :

    • EXW : « Ex works »
    • FCA : Free Carrier
    • CPT : Carriage Paid
    • CIP : Carriage and Insurance Paid
    • DAT : Delivered At Terminal
    • DAP : Delivered At place
    • DDP : Delivered Duty paid

 

Les incoterms exclusivement applicables au transport fluviale :

    • FAS : Free Alongside Ship
    • FOB : Free on Board
    • CFR : Cost and Freight
    • CIF : Cost, Insurance, Freight

 

Ces différents termes s’appliquent principalement pour les entreprises. En tant que particulier, cela s’applique également si vous achetez à l’étranger via internet, mais vous serez généralement sous l’incoterm DDP, à savoir que la responsabilité vous sera attribuée dès réception de votre colis, tout le trajet se fera sous la responsabilité de l’entreprise émettrice.

Le transfert de responsabilité se fait à un moment différent dans chaque incoterm, et quoi de mieux qu’une image pour illustrer cela.

Les 4 premiers incoterms sont plus avantageux pour le livreur puisque de faibles responsabilités pèsent sur eux, la majorité étant à la charge de l’acheteur. L’inverse est observable pour les DAT, DAP et DDP.

Une entreprise doit alors peser le pour et le contre pour chaque situation puisque, bien évidemment, plus la responsabilité est importante pour l’acheteur, moins le produit coûtera cher et inversement.

Il ne reste donc plus qu’à faire les bons choix sur vos modalités de livraison.

A propos de Anthony ROCHETTE

Étudiant en Master 2 - Commerce électronique. Suscite un véritable intérêt pour le marketing digital et plus particulièrement dans le domaine du Community Management.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.