Secret Crush : que cache la nouvelle fonctionnalité de Facebook ?

Marc Zuckerberg a dévoilé sa nouvelle application de dating : Secret Crush. Disponible sur Facebook Dating, elle compte concurrencer Tinder.

 

L’application dating de Facebook…

C’est lors de la dernière conférence annuelle des développeurs Facebook F8, que Marc Zuckerberg a annoncé une nouvelle fonctionnalité Facebook : Secret Crush.

S’alignant fortement sur la voie déjà tracée par Tinder, Secret Crush a été pensé pour faire évoluer les rapports entre utilisateurs Facebook.

L’outil permettra à chaque utilisateur de choisir, parmi ses amis, jusqu’à neuf personnes avec qui il se verrait éventuellement en couple – ou pas -. L’identité de l’utilisateur n’est pas automatiquement révélée à la personne choisie. En effet, cette dernière ne recevra qu’un sobre message lui indiquant qu’un ami Facebook l’a ajoutée comme son Secret Crush. Ainsi, le nom de l’utilisateur ne sera révélé que lorsque la personne qui a été choisie l’a, elle aussi, ajouté comme Secret Crush.

Si avec les 2 milliards d’utilisateurs de Facebook, Secret Crush pourrait être un sérieux concurrent pour Tinder, il convient néanmoins de se poser un certain nombre de questions quant à la mise en place d’un tel dispositif.

 

Les choix seront-ils vraiment confidentiels ?

Interrogeons-nous d’abord sur la sécurisation des données personnelles que générera cette nouvelle fonctionnalité. Il sied de se rappeler de la situation gênante dans laquelle une fuite de l’application Bang with friends avait mis ses utilisateurs qui, suite à une faille, pouvaient être identifiés unilatéralement par les personnes qu’ils avaient choisies.

Il y a lieu ensuite de s’alarmer sur la potentielle utilisation de nouveaux types de données personnelles, en rapport avec l’activité amoureuse des utilisateurs Facebook, à des fins publicitaires par exemple.

Facebook rassure en arguant que tout ce qui se passera sur Facebook Dating restera sur Facebook dating et ne sera pas partagé à l’extérieur de l’application.

Quoi qu’il en soit, cette fonctionnalité provoque à la fois des incertitudes techniques et sociales quant aux dérives qu’elle pourrait engendrer notamment dans le cadre d’un détournement quelconque de son utilisation.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.