Marketing d’influence : la typologie d’influenceurs beauté

 

Nous sommes tous des influenceurs à notre échelle. Cependant, le caractère distinctif d’un influenceur est l’ampleur de la communauté qu’il possède et qui le soutient. On retrouve plusieurs catégories d’influenceurs. Un influenceur avec une communauté d’1 millions n’a pas le même statut qu’un influenceur qui a une communauté de 10 000 personnes.

 

Il n’existe pas de typologie officielle d’influenceur. Cependant, grâce aux experts du marketing et aux plateformes d’influences, nous pouvons définir plus ou moins 3 types d’influenceurs mais bien entendu, tout est relatif. De nos jours, le taux d’engagement n’est plus défini en fonction du nombre d’abonnés mais par rapport à la proximité et l’interaction qu’il y a entre l’abonné et l’influenceur.

 

  • Micro-influenceurs :

Entre 10 000 et 99 999 abonnés. Ce sont des influenceurs avec une petite communauté mais très spécifique et ciblée. Les personnes les suivent car elles y retrouvent la spontanéité et l’authenticité. Généralement, ils n’ont pas besoin de faire de “disclaimer” ou autre pour appuyer la sincérité et la transparence de leurs avis, malgré le partenariat. Leur communauté est présente pour leur personnalité et la proximité. On y retrouve par exemple Nevyanmb, makeuplau, parisienne_mp. Les partenariats passent généralement par les plateformes d’influences mais ce n’est pas toujours le cas. Chaque marque à sa façon d’entrer en contact avec un influenceur. Cependant, pour ces influenceurs, le recours aux plateformes ou agences est une bonne alternative pour les débuts. Cela leur permet de collaborer sans avoir à se poser des questions sur les modalités et conditions de collaboration. Tout est expliqué directement, il n’y a plus besoin de négociation.

 

  • Macro-influenceurs :

Entre 100 000 et 599 999 abonnés. Ce sont des influenceurs modérés, très sollicités par les marques, perçus comme des personnes dignes de confiance et de bons conseils. Ils ne sont pas perçus comme des médias. Le côté « Best Friends » et social ressort toujours en premier chez les personnes faisant partie de cette catégorie. On y retrouve par exemple Peekaboooo qui se définit comme la bonne copine avec une communauté de 152 000 abonnées Instagram. Elle entretient une relation dite amicales avec ses followers à travers ses réseaux. On peut le voir lors de ses vidéos YouTube par exemple où l’ambiance est assez bon enfant avec son côté naturel et spontané. Il y a également Salima Aliani, la jeune make-up artist autodidacte, qui a 435 000 abonnées Instagram. C’est lors d’un concours organisé par L’Oréal Paris que la femme talentueuse a été révélé et qu’elle a fait ses premiers pas auprès de professionnels. Elle est perçue comme un modèle de réussite car, en étant autodidacte, elle a réussi à gagner le concours L’Oréal et se faire une place auprès des plus grands malgré le port du turban qui est un signe distinctif religieux. Elle a su gravir les échelons tout en sachant rester fidèle à elle-même.

 

  • Star influenceurs :

Entre 600 000 à 1 millions et plus d’abonnés. Comme leurs noms l’indique, ce sont les stars des réseaux sociaux. Ils sont reconnus comme les professionnels de leur domaine. De par leur influence et l’importance des partenariats, les personnes influentes sont généralement les personnes publiques comme Sananas2106, Sandrea26france, EnjoyPhoenix, Horia, Lufymakesyouup, thedollbeauty, etc. On retrouve souvent les stars influenceurs dans les campagnes publicitaires en dehors des réseaux sociaux, ou bien en tant qu’égéries des marques. Elles sont connues des marques et entretiennent de bons rapports avec les équipes marketing des marques avec lesquels elles collaborent.

 

La typologie peut varier en fonction du domaine d’activité. Le métier d’influenceur peine à être reconnu, bien qu’il soit conséquent dans les médias. Une typologie officielle apparaîtra peut-être dès lors que le métier sera officiellement reconnu. Pour le moment, nous ne pouvons que nous rattacher aux différentes typologies existantes qui sont formées à partir d’études. Celle-ci est un mix des typologies existantes appliquées au domaine de la beauté.

A propos de Mariame SALHI

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.