La responsabilité sociétale numérique de la société

Nous sommes conscients des avantages des technologies, et d’internet. Nous vivons un changement total de notre quotidien, la transformation digitale impacte toute la société. Actuellement, internet conduit à une révolution digitale incessante du fait de l’évolution des nouvelles technologies et par la démocratisation de l’usage d’internet. Nous vivons dans un environnement ultra-connecté. L’accélération des avancées tech s’est vraisemblablement alignée avec l’émergence des réseaux sociaux et des moteurs de recherche, en 2004.

Les nouvelles technologies et les usages digitaux :

Le couteau peut être utilisé pour s’aider à manger mais il peut également être utilisé pour nuire à autrui. Ce principe d’usage s’applique aux nouvelles technologies et aux usages digitaux.

George Soros, fondateur de Open Society Institute et Philanthrope a alerté que l’avancée de l’IA pose une menace mortelle à l’humanité lorsque celle-ci est exploitée par des régimes répressifs, ou les individus ayant des intentions criminelles. La Chine a mis en place un système de crédit social qui note et évalue la fiabilité de chaque citoyen par l’analyse de ses données personnelles sur internet. Celles-ci sont stockées dans le fichier d’identité numérique de chacun. Elle a également installé des caméras de surveillance alimentées par l’IA et la reconnaissance faciale connectées à ces fichiers. Selon le gouvernement chinois, cela permet à l’État de réduire le taux de criminalité.

Les réseaux sociaux impactent la vie quotidienne et la santé politique et sociale. Le scandale de Cambridge Analytica est un exemple de l’exploitation de nos données. Elles analysent et communiquent ces données aux personnes concernées pour influer et manipuler leurs cibles.

Dangers sur la société :

La cyber menace affecte à la fois les grandes organisations et les individus. L’augmentation du harcèlement, la distraction, l’addiction, les effets psychologiques négatifs, la manipulation ou la mise en avant de mouvances terroristes ou ultra-extrêmes ne sont que quelques exemples des dangers explicites de l’utilisation irrationnelle des dispositifs tech. En 2017 lors d’une conférence à Stanford Business School, Chamath Palihapitya, un ancien cadre de Facebook, a confié ses opinions sur les réseaux sociaux au public  “Je peux contrôler ce que font mes enfants, et ils ne sont pas autorisés à utiliser cette merde !  Je crois que nous avons créé des outils qui déchirent le tissu social. Il n’y a pas de discours citoyen, pas d’entraide ; il y a de la désinformation. Vous ne le comprenez pas, mais vous êtes programmés..”* .

Les enfants sont plus vulnérables et fragiles face aux effets des réseaux sociaux. L’utilisation continue des réseaux sociaux menace leur propre vie et celle de leur entourage. Dr.Jim Taylor, auteur de « Raising Generation Tech » a déclaré que l’accès immédiat à l’internet, les médias sociaux, et les smart phones nuisent à la capacité des enfants à la concentration, au développement de leur cerveaux et leur manière de penser.

Des réactions pour une société plus responsable :

La société réplique à cette tendance par la sensibilisation aux bons usages. De surcroît, des alternatives ont émergé pour faire face aux conséquences négatives des mauvais usages par l’utilisation de nouvelles technologies du numérique. E.X : #Mastodon, une plateforme sociale qui permet aux utilisateurs de gérer de manière autonome et indépendante leurs données. #Blockstack est une autre plateforme qui est basée sur le Blockchain.  Les pouvoir publics tentent aussi de lutter contre les effets néfastes d’internet en promulguant de nouvelles lois et réglementations (RGPD), et en soutenant les actions d’inclusion sociale, de diversité et d’égalité appuyées par l’écosystème numérique.

Une société consciente, cultivée et sensibilisée est très importante dans l’ère numérique. Comment un enfant éduqué à passer son temps sur Snapchat, pourra-t-il devenir un membre productif de la société ?

A propos de Mohamed ASHTEWY

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.