Netflix a enregistré vos choix durant “Black mirror : Bandersnatch”

 

C’était le gros buzz sur la plateforme de Streaming Netflix cet hiver dernier : Bandersnatch, dernier-né de la série « Black Mirror », est un film interactif où les spectateurs sont invités à faire des choix dans le but de faire avancer l’histoire. L’addition de ces choix au fil du récit décide de l’avenir du personnage principal, Stefan, et peut conduire à divers scénarios et dénouements.
Certains internautes s’étaient amusés de ce service, soulignant de façon caustique qu’il pouvait s’agir d’une expérience de récolte des données de la part du géant américain. Eh bien, ils n’étaient pas tout à fait loin de la réalité !

Quand la réalité dépasse la fiction.

Michael Veale, chercheur en droit et protection des données à l’University of College de Londres, s’est servi du droit d’accès, prévu et rappelé par le RGPD, pour demander à Netflix quelles informations étaient stockées.
En réponse à ses demandes par mail, Netflix lui a transmis un fichier PDF ainsi qu’un fichier CSV. Il s’avère que deux mois après le visionnage du film, les choix qu’il a fait sont toujours conservés par la plateforme, et pas de manière anonyme.

Dans sa réponse, le géant américain a donné des précisions sur le but de cette démarche au chercheur, indiquant que l’agrégation des réponses, nécessaires à l’avancée de l’épisode, sert à dégager des tendances : « pour nous aider à améliorer le modèle de storytelling de prochains programmes ou films ».

En revanche Netflix n’a pas été très précis sur la durée de conservation des données. Michael Veale s’étonne également que les internautes n’aient pas été mis au courant de cette démarche.

Le chercheur n’en est pas à son coup d’essai. Depuis la mise en application du RGPD en mai dernier, il est connu pour frapper aux portes des grandes entreprises pour demander des précisions et vérifications quant au respect des prérogatives européennes.
Sa motivation est avant tout pédagogique. Il veut inciter les gens à se poser des questions et à mettre en pratique les droits que leur offre le RGPD.

A propos de Aksel AKSOY

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.