Le rôle du cloud et edge computing dans la transformation digitale (Partie2)

*La suite de l’article Le rôle du cloud & edge dans la transformation digitale

Les principaux services proposés sont en ordre décroissant : IaaS (1er niveau), PaaS (2eme), & SaaS (3eme). Bien évidemment, ces services sont élargis, tels que Function as a Service, Data as a Service, Communications Platform as a Service, Mobile Backend as a Service, qui sont destinés aux développeurs.

Le modèle de paiement des services de cloud est basé sur l’usage. Le client a le choix de sélectionner les options dont il a besoin.

Le SaaS propose une gamme d’applications qui disruptent le mode de fonctionnement des entreprises ; Marketing, Comptabilité, Logistique, Juridique, Operations, etc. Il y a une forte croissance de startups B2B spécialisées dans les solutions basées sur le clouds telle que le SaaS.

Exemples d’applications populaires qui fonctionnent via le cloud : Netflix, Google documents, Office 365, Salesforce, Assistants personnels vocaux

Les principales problématiques du cloud sont la latence, la distance éloignée des centres de données, leurs empreintes carbone et eau, la sécurité et la confidentialité. Les grands groupes abordent ces problématiques par l’énorme investissement sur le développement du cloud, comme Microsoft qui consacre 90% de son budget R&D sur le cloud. La nouvelle stratégie orientée vers les entreprises, surtout les services du cloud, est menée par excellence par Mr.Satya Nadella &Steve Ballmer.

Qu’est-ce que l’Edge computing ?

C’est la pratique du traitement de données aux bords du réseau où les données sont générées au lieu de les traiter dans un centre de données central et éloigné.

Edge évolue dans un contexte de vigilance élevée à la protection des données, à la responsabilité environnementale des entreprises et à l’évolution des outils connectés, voire des villes connectées, qui produiront d’énormes quantités de méga données.

Le cloud est limité dans quelques domaines. La latence, la largeur de bande, la sécurité et la condition de la connexion à internet sont des obstacles pour les opérations d’entreprise à l’ère de l’IoT . Pour les résoudre, les utilisateurs ont besoin d’un outil sur un site sécurisé et intelligent. Lorsque les données sont approchées de son utilisateur, l’information peut être partagée en sécurité et en faible latence. D’après IDC, en 2019 45% de données générées par IoT seront stockées, traitées, analysées et utilisées via l’Edge.

Fog Computing :

Edge computing est un composant du Fog computing. C’est un terme créé par Cisco pour désigner la méthode par laquelle les données sont traitées à partir d’un point de départ jusqu’à son point de stockage.

Le cloud facilite tellement le processus de la transformation digitale qu’il est devenu un pilier de cette dernière. Les contraintes sécuritaires et environnementales liées au cloud sont abordées en proposant le cloud privé et hybride, et en refroidissant les centres de données et la dépendance des énergies renouvelables. L’Edge computing est évolué pour proposer des alternatives au cloud tout en accélérant le développement des technologies de la 3eme Plateforme, selon l’IDC,  (Blockchain, IA, Big Data Analytics, Machine Learning, IoT). Les contraintes législatives concernant les données telle que le RGPD sont limitées dans le cloud privé et l’edge computing.

La transformation digitale est facilitée à toutes tailles d’entreprises.

A propos de Mohamed ASHTEWY

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.