Team’Doc : le nouveau moyen de communication des médecins

Lors d’un repas de famille, un père et un fils interne en anesthésie-réanimation, échangent sur les méthodes de transmissions médicales à l’hôpital. Leur vient alors l’idée de mettre en place un système permettant d’améliorer la communication entre les membres d’une même équipe, et de numériser les transmissions.

 

La naissance d’un nouveau concept

A la fin d’un service, les transmissions sont en général délivrées de façon orale et notées par l’équipe suivante. Team’Doc a développé une application similaire à WhatsApp, intégrant une messagerie de groupe ou encore une liste de tâches, permettant de simplifier l’organisation de la journée. L’application indique également le personnel de garde, et la liste des médecins de l’établissement, classés en fonction de leur disponibilité. Pour découvrir les autres fonctionnalités de Team’Doc, rendez-vous sur leur site.

 

Que penser de cette application ?

En plus d’un gain de temps certain, l’utilisation de Team’Doc présente d’autres avantages :

  • Plus de risque de perte de la fiche où sont inscrites les transmissions, et donc une meilleure continuité des soins.
  • Les informations sont claires et le risque de déformation des instructions ou tâches à effectuer est considérablement réduit.
  • L’application sera installée sur un dispositif dédié, une sorte de “smartphone médical”, afin de séparer vie privée et professionnelle.

 

Qu’en est-il des données personnelles ?

Lorsque l’on évoque les dispositifs connectés, le dossier médical partagé ou les applications par lesquelles circulent les données personnelles, il est naturel de se poser la question de leur protection. Comme WhatsApp, Team’Doc permet d’échanger. Cependant, contrairement à la messagerie publique, elle a obtenu le droit de communiquer sur des données médicales. Les messages sont cryptés, et les données sont conservées par des hébergeurs spécialisés en santé.

En test depuis février 2018 au sein d’un service de l’hôpital Beaujon, Team’Doc a pu prendre en compte les retours nécessaires à l’amélioration de son service. La commercialisation du dispositif est prévue pour ce mois de février 2019.

A propos de Julie TAING

Étudiante en Master 2 Commerce électronique à l'Université de Strasbourg. Je suis passionnée par les nouvelles technologies, plus particulièrement dans le domaine de la santé.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.