Le nouveau ministre des finances de Corée du Sud souhaite imposer la crypto-monnaie

Le nouveau ministre des finances de Corée du Sud, Hong Nam-Ki, a été nommé en novembre 2018. Avec cette nouvelle organisation de l’Etat coréen, le gouvernement  envisage d’adopter de nouveaux règlements.

Selon la presse coréenne, le gouvernement coréen planifie une nouvelle imposition sur la crypto-monnaie.

Le ministre des finances de Corée du Sud, Hong Nam-Ki, a indiqué que le gouvernement est en train d’examiner la situation étrangère et de s’inspirer d’autres pays pour concevoir un plan complet d’imposition sur la monnaie digitale. Il a affirmé qu’il était tout à fait opportun d’imposer cette monnaie du numérique.

Cette intention d’installer un nouvel impôt est pour l’instant en phase de préparation. L’Etat est dans un processus d’étude et collecte des informations. Un groupe d’experts travaille ainsi sur le projet.

Pour l’instant, aucun texte législatif ou projet de réforme n’est apparu. Hong Nam-Ki a signifié qu’il était difficile pour lui de concrétiser cet impôt, et définir sous quelle forme il serait mis en place dans le futur.

Cette intention d’imposer la crypto-monnaie et la monnaie digitale n’est pas unique. Le gouvernement espagnol étudie également ce phénomène de la monnaie digitale et il souhaite imposer la crypto-monnaie.

La volonté d’imposer la crypto-monnaie de la part de différents Etats résulte du développement de l’économique numérique. Le marché de l’économie numérique devient de plus en plus important. La crypto-monnaie n’est plus une notion professionnelle assimilée à un petit nombre. Au contraire, de plus en plus d’acteurs économiques et particuliers utilisent ce type de monnaie.

Ce développement à grande vitesse incite chaque Etat à réfléchir à l’évolution de la fiscalité pour s’adapter à cette nouvelle tendance.

A propos de Yihua WANG

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.