Black Friday : bilan numérique et e-commerce 2018

Le phénomène du Black Friday, dit « Vendredi Noir », provient des États-Unis. C’est le moment propice pour faire ses emplettes et craquer devant sa « wishlist ». En effet, les réductions sont des plus fulgurantes et introuvables le reste de l’année, même au moment des soldes. Le Black Friday s’est installé petit à petit depuis quelques années en Europe grâce au e-commerce notamment.

 

La communication du Black Friday en Europe

Si le Black Friday est une aubaine pour les consommateurs, il n’en est pas moins pour les marques. En effet, celles-ci investissent de plus en plus en communication pour le Black Friday, qui participe à la nette progression du chiffre d’affaires.

La plateforme Splio a publié une étude menée sur 300 clients en Europe dont 180 personnes en France concernant le Black Friday 2018. Depuis 2014, l’évolution du nombre de marques qui ont profité du Black Friday pour communiquer a augmenté et a profité pour la France et l’Espagne. Le chiffre d’affaires e-commerce moyen par marque a également pris un coup puisqu’en France, il a atteint cette année 25 000 euros, et plus de 25 000 euros en Espagne.

Au total, il y a eu 405 campagnes d’envoyées au mois de novembre 2018. Les campagnes SMS et pushs notifications ont également augmenté par rapport aux années précédentes. Cette année, les marques ont joué sur l’expérience lors de leur campagne, laissant une place plus petite aux promotions.

 

Les frontières du e-commerce

Le e-commerce est venu mettre fin aux contraintes de localisation que le commerce traditionnel aurait pu poser. En effet, les modalités de livraisons ne sont plus inconnues pour le consommateur. Les livraisons permettent donc aux marques d’opérer à l’international et de pouvoir ainsi proposer ses produits sans discrimination de localisation. C’est donc sans surprise que les consommateurs achètent en ligne sur des sites français et étrangers.

 

Le bilan numérique 2018

Sprinklr a publié le 26 novembre l’étude sur l’empreinte numérique du Black Friday en France, mettant en avant les enseignes les plus citées et les catégories de produits qui ont suscités le plus d’engouement. Le Black Friday a été mentionné en totalité 710 489 fois sur les réseaux sociaux, les blogs, forums, et sites d’information, soit une augmentation de 15 % comparé à l’année précédente. Twitter a été le réseau social où l’évènement a été le plus médiatisé. Pour plus de détails sur l’étude, cliquez ici.

 

Le Black Friday résumé par Splio

Source : Étude menée par Splio (www.splio.com)

 

Le marketing d’influence, la communication du Black Friday

De nombreuses marques ont fait le choix du marketing d’influences pour promouvoir les événements liés à ce jour-là.  Les influenceurs communiquaient les promotions faites par les marques pour l’occasion à travers leurs réseaux sociaux (Instagram, Twitter, Snapchat, etc.). Certains de ces influenceurs disposaient de codes promotionnels permettant à leur communauté de bénéficier des offres exclusives, voir même cumulables avec les offres en cours.

C’est l’occasion pour les influenceurs de pouvoir permettre à leur communauté d’acquérir les biens qu’ils peuvent leur conseiller le restant de l’année à des prix affolants. 92 % des personnes suivent les recommandations des influenceurs (source Ykone). Le Black Friday permet donc aux influenceurs de promouvoir une marque en étant rémunéré ou non, tout en permettant à leur communauté d’économiser sur le prix de base qu’elle aurait déboursé

En résumé, le Black Friday est une aubaine pour les marques, les consommateurs et les influenceurs. Chacun y trouve son compte et s’en sort satisfait. Il faut toutefois prendre garde aux fausses promotions, aux sites de e-commerce non fiable, aux abus d’achats et savoir rester raisonnable dans ses achats.

A propos de Mariame SALHI

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.