Alipay et WeChat Pay arrivent en France

Alipay et WeChat Pay partent à la conquête du marché des touristes chinois. La France accueille 2 millions de touristes chinois en 2018 et en vise 5 millions en 2020. Alibaba et Tencent capitalisent sur l’ambition française pour y développer leur réseau. Succès réussis. La taille du réseau Alipay a triplé en une année à Paris. Alipay progresse de 35% en France sur un an.

 

Les compagnons de voyage des touristes chinois

Alibaba, le papa d’Alipay, et Tencent, le papa de WeChat Pay, fidélisent les utilisateurs chinois au-delà des frontières. « En réalité, nous ne sommes pas une application de paiement mais le compagnon d’un mode de vie », assure Li Wang, patronne d’Alipay en Europe.

Quand le touriste chinois arrive en France, Alipay peut lui envoyer des offres et des services. L’application de paiement accompagne l’utilisateur dans ses voyages en France.

 

Un écosystème de confiance

Alibaba et Tencent gardent leurs utilisateurs dans le même écosystème. La confiance est la clé qui noue l’utilisateur à l’application de paiement mobile. Les alipayeurs utilisent en moyenne 7 fois par jour la plateforme de paiement en Chine. WeChat est un réseau social de messagerie. Les wechateurs peuvent facilement recommander un produit sur la plateforme. Dans un écosystème de confiance, les paiements mobiles sont fluidifiés. Les utilisateurs préservent leurs habitudes de paiement en France.

 

Alipay et WeChat Pay se déploient massivement en France

Ant Financial a deux objectifs pour développer son parc européen. Elargir la base de commerçants utilisant Alipay, et avoir une base de consommateur assez large. La filiale d’Alibaba doit nouer des partenariats avec les banques françaises acceptant Alipay. Ant Financial a conclu des partenariats avec les fabricants de terminaux de paiements – notamment Ingenico – pour adapter le matériel en caisse. Le but est de scanner le code QR du client, ou émettre son propre code à scanner. « L’objectif est que des dizaines de milliers de commerçants français acceptent Alipay d’ici un an », affirme M. Girardin, directeur des partenaires stratégiques en Europe d’Alipay.

Même objectif pour WeChat Pay. Développer le nombre de commerçants acceptant l’application de paiement. Multiplier les partenariats avec les banques françaises.

Le commerçant qui souhaite installer Alipay ou WeChat Pay dans son magasin doit contacter sa banque. Si son banquier ne le veut pas, il faut insister ou changer de banquier.

En 2018, deux ans après l’arrivée d’Alipay en Europe, la plateforme d’Ant Financial a convaincu 50 000 marchands européens et couvre 18 pays. En France, la concurrence entre Alipay et WeChat est rude. En 2017, WeChat a signé un partenariat avec les Galeries Lafayette. La même année, les Galeries Lafayette proposent le paiement via Alipay. En 2016, Ant Financial a conclu un premier partenariat avec Printemps.

A propos de Kevin FEKRI

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.