Les autorisations suspectes des applications mobiles: Comment s’y prendre?

Google Play, App Store…Windows Phone Store. Voici quelques principaux magasins d’applications mobiles disponibles sur différents smartphones en fonction du système d’exploitation intégré. Que ce soit pour jouer à des jeux, écouter de la musique, consulter son compte bancaire sur son téléphone mobile, l’utilisateur est amené à y installer des applications. Si celles-ci, pour la plupart gratuites, sont développées pour faciliter, améliorer voire performer l’utilisation du smartphone, leur installation sur le téléphone mobile n’est pas moins dangereuse. Certaines applications sont parfois véreuses. Suivez mon regard !

L’installation d’une application mobile est vraiment simple. Super simple. En quelques clics, l’application est déjà sur le smartphone.

En réalité, parmi les quelques clics opérés pour le téléchargement de l’application, il y en a un, que bien d’utilisateurs ignorent le plus souvent pour passer rapidement à l’installation. Il s’agit des demandes d’autorisations d’accès à certaines données personnelles. En effet, lorsque vous installez une application sur votre smartphone, vous lui donnez (le plus souvent sans vous en  rendre compte) le droit d’accès à certaines informations : vos contacts, votre messagerie, votre position, vos photos, le microphone, les données de connexion, le Wi-Fi, etc. Parmi ces demandes, certaines sont nécessaires au fonctionnement de l’application et d’autres sont loin de l’être.

S’il est normal qu’une application de retouche de photos puisse accéder aux caméra et galerie de votre téléphone, ou une application de transit à votre position, il est par contre inquiétant et redoutable de constater qu’une application de lampe torche demande des droits d’accès aux fichiers ou encore aux informations appel. Il s’agit là d’une demande ”suspecte” dont l’autorisation peut servir à collecter des données de votre smartphone. Qu’elle soit, après installation, gardée sur le smartphone ou y soit supprimée plus tard, l’application est déjà passée par le téléphone mobile et le mal est peut-être déjà fait.

Mais comment s’y prendre? Faut-il abandonner l’installation de l’application parce que les autorisations qu’elle demande seraient ”gourmandes” et ”suspectes” par endroit? Faut-il accorder les droits d’accès demandés?

D’abord, il faut déjà se demander l’opportunité de l’installation de l’application sur votre téléphone. S’il s’agit d’une application que vous voulez installer par effet de mode, il est souhaitable de s’en éloigner. Mais si l’application vous paraît importante (par exemple l’application de votre banque ou de votre université), il faudra alors accepter les demandes d’autorisations tout en oubliant pas de les modifier après installation.

Modification des droits d’accès accordés aux applications mobiles.

Dans la rubrique «Paramètre» > «Applications» de votre smartphone, il suffira d’appuyer sur l’application dont l’autorisation vous paraît suspecte pour modifier cette autorisation. Ainsi, vous avez le contrôle sur les accès des applications installées sur votre smartphone. Ceci empêchera les applications d’avoir un droit d’accès permanent sur vos données personnelles. Curieusement, vous constaterez que malgré l’interdiction de certains droits d’accès, l’application n’arrête pas de fonctionner. Sauf certains accès indispensables à sa fonctionnalité. Dans ce cas, l’accès est ponctuel admis pour le besoin du fonctionnement de l’application.

A propos de Rockib ASSANI

Juriste titulaire d'une maîtrise en droit des affaires et carrières judiciaires, mon ouverture d'esprit et ma passion pour les NTIC m'ont conduit à l'Université de Strasbourg où je suis actuellement une formation en droit de l'économie numérique (notamment les données personnelles et la cybersécurité comme domaine d'intérêts).

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.