Green IT : faire coïncider technologie et développement durable

Tout d’abord qu’est-ce que le Green – Information Technology ou Green IT ?

Selon la définition du Journal officiel de la République Française du 12 juillet 2009, les écotechniques de l’information et de la communication, en abrégé éco-TIC (traduction officielle de green IT), sont des techniques de l’information et de la communication dont la conception ou l’emploi permettent de diminuer les effets négatifs de l’activité humaine sur l’environnement.

L’idée directrice du Green IT est de faire prendre conscience que le numérique a un impact au niveau environnemental, social et économique. L’envie du Green IT est de mettre en place un comportement responsable et d’inventer des solutions pour se tourner vers le numérique responsable. Le but est de mettre en place une démarche d’amélioration continue visant à réduire l’empreinte écologique, économique et sociale dans le numérique.

Un green IT ou green computing a donc pour objectif de réduire l’empreinte carbone générée par les systèmes d’Information des entreprises, tout en leur permettant de réaliser des économies afin de faire coïncider technologie et développement durable.

 

La transformation numérique et la transition écologique sont les deux grands défis du XXIème siècle

Tout d’abord quelques chiffres :

  • Nos ordinateurs et serveurs consomment, chauffent et les TIC sont responsables de 2% des émissions de CO2. L’équivalent de la flotte aérienne mondiale. (Source Gartner Group).
  • La plupart des serveurs et des postes de travail ne sont utilisés qu’entre 8% et 15% lorsqu’ils sont allumés (sources VMware).
  • 35% à 50% de l’électricité consommée par un centre informatique sert à refroidir les serveurs (Source Gartner Group).
  • Pour 1€ dépensé dans l’achat d’un ordinateur, il faut dépenser en plus 50 centimes en énergie. Et pour le même ordinateur il faudra prévoir 71 centimes dans 4 ans (Source IDC).

En voyant ces chiffres on comprend rapidement l’importance de faire coïncider numérique et développement durable. L’enjeux de Green IT est donc la réduction de l’empreinte environnementale de la société en utilisant des TIC pour réorganiser et optimiser des processus métiers en fonction de leur empreintes écologique grâce à l’Analyse du Cycle de Vie (ACV).

 

L’informatique le secteur d’activité où les impacts environnementaux sont tout le temps présent

Tout d’abord quelques chiffres :

  • La production d’une simple puce de 2 grammes nécessite 1,6 kg d’équivalent pétrole, 32 litres d’eau, et 700 grammes de gaz
  • Le cycle de vie d’un ordinateur est passé de 12 ans à 3-5 ans

Tout ce qui relève de l’usage de ces appareils entre l’usine et la benne est du ressort du Green IT.

Un des objectifs du Green IT est d’allonger la durée de vie des équipements existants. Le but est de faire de la prévention sur l’équipement afin de le réemployer et en dernier recours le recycler. Utiliser les machines et logiciels le plus longtemps possible afin de lutter contre l’obsolescence programmée des équipements.

Pour ce faire différentes institutions ont mis en place des campagnes, des code etc. afin d’aider la démarche du Green IT :

  • Greenpeace qui distribue des bons et mauvais points dans sa campagne ClickClean.
  • La Commission européenne et la publication d’un “code de bonne conduite” pour les data center.
  • Une directive européenne encadre même le recyclage de ces DEEE (déchets des équipements électriques et électroniques).

A propos de Cindy ACCOLAS

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.