Mario, le nouvel ami des personnes atteintes de démence

Selon les estimations, près de 50 millions de personnes sont atteintes de démence dans le monde et près de 10 millions de nouveaux cas apparaissent chaque année.

Ce syndrome s’accompagne souvent d’une détérioration du comportement social et n’est pas seulement éprouvante pour les malades, mais également pour leurs proches et les soignants.

Même s’il n’existe pas encore de traitement pour guérir la démence, certaines actions optimisant la santé physique, l’activité, la cognition et le bien-être sont très importantes pour le malade. Chose que ne peuvent pas leur offrir très souvent leur famille et les soignants.

Ainsi, dans le cadre d’un projet d’Horizon 2020, un robot nommé Mario a été conçu pour aider les personnes souffrant de démence de plusieurs manières.

Mario a été mis au point sous la direction de l’Université nationale de Galway en Irlande.

Certaines maisons de retraite se sont déjà équipées de ce robot, notamment en Irlande, Angleterre et Italie

Mario circule à l’intérieur de ces maisons et va au contact des personnes âgées. Il communique avec ces derniers, leur joue de la musique ou leur propose des jeux.

Même s’il est impossible de remplacer la présence humaine par un robot, le but de cette création est de réduire fortement la solitude dont souffrent ces personnes, cette solitude qui en aucun cas n’arrangerait leur situation.

De plus, Mario aide également les patients à faire travailler leur mémoire. Par exemple certaines personnes atteintes de ce syndrome ont du mal à  se souvenir de l’heure à laquelle elles doivent manger ou même de ce qu’elles viennent juste de faire. Pourtant elles arrivent à se rappeler de choses datant de leur jeunesse. Ainsi, en leur faisant écouter une chanson de leur jeunesse, certains souvenirs pourraient revenir. Mario fait ainsi travailler leur cerveau, certes durant peu de temps, mais un temps important pour la perception de soi et le sentiment de bien-être.

Ce robot est encore en phase de test, mais son lancement sur le marché est prévu d’ici cinq ans si les tests se déroulent bien.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.