Le cloud gaming : l’avenir du jeu vidéo ?

 

Si avec l’évolution technologique constante actuelle beaucoup de joueurs attendent désespérément que la réalité virtuelle vienne chambouler toute l’industrie des jeux vidéo, encore peu de personnes n’évoquent le potentiel du cloud gaming.

 

Qu’est ce que le cloud gaming ?

Vulgarisé par la presse comme le futur « Netflix du jeu vidéo », le cloud gaming (en français : jeu à la demande) nous permettrait de faire fonctionner n’importe quel jeu sur n’importe quel appareil. La frontière de l’incompatibilité des plateformes et des jeux pourrait enfin s’abolir, pour le plus grand bonheur de tous. Les jeux vidéo fonctionneraient ainsi grâce à des serveurs à distance, qui remplaceraient le rôle de nos consoles de jeux, voire PC gaming très haut de gamme, pour ne retransmettre à l’utilisateur qu’un flux vidéo de haute qualité accessible partout où internet en haut débit est disponible, c’est le même principe que le streaming. Il n’y aura plus besoin de télécharger un jeu et de l’installer par exemple, tout se fera à distance sur des serveurs dédiés. Avec des offres d’abonnements, il n’y aurait même plus besoin d’acheter des jeux individuellement, mais serait-ce trop beau pour être vrai ?

 

Le cloud gaming à l’heure actuelle

Pour le moment, la majorité des joueurs n’est pas satisfaite des services disponibles sur le marché, aussi bien pour des raisons techniques comme financières. Mais qu’ils n’aient crainte, le futur promet de belles choses. L’arrivée prochaine de la 5G promet d’accélérer grandement la popularité du cloud gaming, il ne sera plus question de souffrir de latence et d’un manque de fluidité lors d’une partie de jeux vidéo. En se développant dans le temps les entreprises proposeront aux joueurs des catalogues de jeux plus étoffés, mais surtout s’aligneront sur des prix standard dans le marché, une dizaine d’euros comme Netflix et Spotify par exemple.

 

Dans le monde du cloud computing* c’est Shadow qui parait à présent le plus prometteur pour l’industrie du jeu vidéo, mais l’arrivée de Nvidia pourrait peut-être changer la donne et accélérer l’évolution du marché. Le problème de ces solutions reste le prix, il faudra compter au minimum plus d’une trentaine d’euros par mois, sans compter l’achat séparé des jeux vidéo. Les espoirs se fondent donc réellement sur le cloud gaming et notamment ce que propose le Playstation Now, en effet ce dernier possède le catalogue le plus complet du marché pour un abonnement mensuel d’une quinzaine d’euros, mais il faudra tout de même posséder la console de Sony pour pouvoir jouer…

*Le cloud computing consiste à louer un ordinateur virtuel en général plus puissant que celui qu’on possède, pour pouvoir jouer à des jeux vidéo ou utiliser des logiciels par exemple, ou tout ce qu’on ne pourrait pas faire sur son ordinateur actuel parce qu’il n’est pas assez puissant.

 

S’il reste encore beaucoup à faire dans l’industrie du jeu vidéo, les premiers pavés du chemin sont tout de même posés. De nombreuses entreprises se penchent sur la question, même Google, et il ne reste plus qu’à attendre patiemment le futur pour voir ce que celui nous réserve.

A propos de Steven GUILBERT

Etudiant en M2 Commerce Electronique à l'Université de droit de Strasbourg. Passionné par les nouvelles technologies et par l'art.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.