Le numérique peut-il côtoyer l’expert comptable ?

Le numérique nous entoure dans notre vie quotidienne, au niveau personnel et professionnel. Qu’en est-il pour les entités telles que les personnes morales ? Prenons l’exemple du cabinet comptable et l’adoption des outils numériques au sein de son organisation. 

  • Prendre place à bord du train numérique n’est qu’une suite logique de l’évolution des cabinets comptables.

En principe, la comptabilité représente 50% du chiffre d’affaires d’un cabinet. Or, avec l’arrivée massive de nouvelles technologies et d’algorithmes en tous genres, il sera bientôt possible d’automatiser cette activité. La saisie pourra être simplifiée par la numérisation de factures. Les professionnels utiliseront la télétransmission (bien que ce soit déjà le cas dans nombreux cabinets). Les experts pourront également faire appel à des plateformes SAAS (Logiciel en tant que Service), c’est- à-dire du cloud computing, un fournisseur tiers qui héberge les applications et les rend disponibles pour ses clients par l’intermédiaire d’internet. Quelles sont donc les prestations à proposer demain aux petites et moyennes entreprises (TPE-PME) ?

Toutes ces technologies participent à l’amélioration de la stratégie digitale au sein des cabinets, et surtout, constituent un gain de temps pour les professionnels qui pourront désormais se consacrer davantage sur leur mission de conseil.

En effet, ces cabinets sont les principaux conseillers des TPE-PME qui comptent sur leur expert comptable pour les accompagner dans leur gestion d’entreprise, et aujourd’hui avec la transition numérique, à se développer, investir et embaucher. Ils apporteront ainsi de la valeur ajoutée à leurs clients, en se consacrant à la création de nouveaux services qui leur seront destinés.

  • Les experts comptables devront penser comme de vrais dirigeants d’entreprise. 

La concurrence, le management, la e-réputation et le marketing sont des notions avec lesquelles les experts devront jouer. Par ailleurs, l’utilisation des réseaux sociaux comme la création d’une page Facebook du cabinet par exemple, a un impact puissant en matière d’attraction ! En revanche, il faut se mettre en garde face à cette utilisation par les collaborateurs car elle est difficilement encadrée et peut engendrer des atteintes à l’e-réputation ou causer une usurpation d’identité.

Il faut avant tout maitriser les risques et sensibiliser les collaborateurs aux dangers liés aux cyber-attaques en instaurant des chartes (informatique –  d’utilisation de réseaux sociaux) sur les comportements à adopter au sein du cabinet en matière numérique. L’ordre des experts comptables a également mis en place une plateforme « Cap sur le numérique » permettant d’évaluer la maturité numérique du cabinet et des collaborateurs et d’en analyser les impacts.

 

Les outils collaboratifs, une communication digitale et une adaptation continuelle à ce nouvel écosystème seront les clés de la réussite des cabinets comptables de demain !

A propos de Solène WEIL

Etudiante en Master 2 Droit de l’Economie Numérique, je considère le numérique et les TIC comme source de productivité, de croissance et d’emploi. Ce domaine est en constante évolution et ne cesse de soulever de nouvelles questions juridiques, qui nous permettent, à nous juristes, d’entrevoir régulièrement de nouvelles perspectives.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website stores some user agent data. These data are used to provide a more personalized experience and to track your whereabouts around our website in compliance with the European General Data Protection Regulation. If you decide to opt-out of any future tracking, a cookie will be set up in your browser to remember this choice for one year. I Agree, Deny
656