Dating : la nouvelle plateforme de rencontres amoureuses lancée par Facebook

Facebook, le réseau social qui permet déjà de créer un album photo, de diffuser du contenu, de communiquer via la messagerie instantanée, va lancer dans les prochains mois Dating, le service de rencontres amoureuses.

Le 1er mai 2018, dans le cadre de la conférence annuelle de Facebook « F8 », Mark Zuckerberg a annoncé l’arrivée de Dating, un service optionnel et gratuit proposé aux utilisateurs de la plateforme.

Ce système de rencontre, qui prendra la forme d’une fonction intégrée directement dans l’application mobile, est destiné aux utilisateurs « célibataires » qui souhaitent « construire des relations authentiques et durables, pas seulement les plans d’un soir ».

Les centres d’intérêts des utilisateurs sont mis en avant par la nouvelle fonction parce que tant les événements auxquels l’utilisateur souhaite participer que les groupes publics dont il est membre seront disponibles.

Qu’est ce qu’il en reste de la vie privée ?

Le lancement de cette nouvelle fonctionnalité a eu lieu six semaines après le scandale Cambridge Analytica autour de la protection des données personnelles confiées par les utilisateurs à Facebook. Toutefois, afin de rassurer que les utilisateurs ne sont pas de simples produits, le fondateur a indiqué que « Dès le début, nous avions en tête la sécurité et le respect de la vie privée ».

A cette fin, il est envisagé que le profil des utilisateurs ne soit accessible qu’aux ami(e)s et que des suggestions soient faites aux personnes avec lesquelles l’utilisateur n’est pas ami.

De même, le prénom de l’utilisateur sera la seule information disponible dans la section « Dating », les autres informations du profil n’étant pas affichées.

Les utilisateurs pourront communiquer via une messagerie instantanée dédiée et différente de Messenger. Seul le partage du texte sera disponible et non pas de photos, afin d’éviter le partage des images inappropriées.

Alors, « Dating » de Facebook sera-t-il le nouveau Tinder ? La question peut se poser étant donné que l’action de la maison-mère de Tinder a chuté de 15% immédiatement après l’annonce du lancement de la nouvelle fonctionnalité de Facebook.

A propos de Larisa RUSU

Étudiante en Master 2 Droit de l’économie numérique au sein de l’Université de Strasbourg et titulaire d'un Master 2 Droit et politique de l'Union européenne au sein de l’Université de Strasbourg, je m’intéresse au domaine du numérique et particulièrement à la protection des données personnelles.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.