L’impact du nouvel algorithme de Facebook

 

Tout le monde souhaite que ses publications Facebook obtiennent le maximum de visibilité, autant une personne lambda qu’une entreprise. Cependant pour ces dernières, les règles du jeu sont en train d’évoluer et pas forcément dans le bon sens. En effet, même si les algorithmes de Facebook sont tenus secret par l’entreprise, nous savons que ceux-ci ont changé et leurs impacts s’observent déjà.

En ce début d’année Mark Zuckerberg, le papa de Facebook, a annoncé que l’algorithme s’occupant du fil d’actualité du réseau social changera ses « priorités ». En effet, le nouveau fil d’actualité devrait se concentrer davantage sur les publications de nos proches (nos amis et notre famille) que sur celles des pages d’actualités comme les pages de blogs ou d’entreprises. Soit un vrai retour aux sources pour Facebook…

 

 « Lorsque les gens interagissent avec leurs proches, c’est plus significatif, plus épanouissant. C’est bon pour votre bien-être. » – David Ginsberg, directeur de recherche chez Facebook.

 

Ce changement intervient quelques temps après les polémiques de Fake News ou de propagandes apparues de façon massive sur l’ensemble des réseaux sociaux. Serait-ce donc un moyen d’éradiquer le phénomène en minimisant la portée de publication de certaines pages ? La réponse semble être oui, cependant le revers de la médaille se fera pour certaines pages qui dépendent totalement de la portée de leurs publications sur le réseau social.

C’est le cas pour le site LittleThings par exemple, ce blog spécialisé dans la cuisine, le bricolage ou encore dans la mode/beauté, comptait sur les réseaux sociaux pour toucher ses lecteurs. Suite au changement d’algorithme de Facebook, LittleThings a connu une perte d’audience d’au moins 75% … conséquence de quoi le média fut contraint d’arrêter sa publication pour manque d’audience, et évidemment de revenus publicitaires. Qui aurait pu se douter que du haut de ses 12 millions d’abonnés LittleThings soit relayé au second plan dans le fil d’actualité de Facebook ?

Les entreprises ne doivent pas oublier que Facebook n’est qu’un canal de distribution parmi tant d’autres, la tendance et popularité d’une plateforme évolue constamment et que rester dépendant d’une plateforme externe telle que certains réseaux sociaux pourrait nuire à certains dans le futur. LittleThings sera-t-elle dernière victime ? Il y a beaucoup de chance que la réponse soit non …

A propos de Steven GUILBERT

Etudiant en M2 Commerce Electronique à l'Université de droit de Strasbourg. Passionné par les nouvelles technologies et par l'art.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.