Google : de moteur de recherche à moteur de réponse ?

Créé en septembre 1998, le moteur de recherche californien concentre actuellement la majorité des requêtes effectuées sur le net par son moteur de recherche. Mais si sa technologie reste un modèle du genre, la firme de Mountain View fait néanmoins évoluer son moteur vers l’envoi d’un résultat unique aux requêtes d’internaute toujours plus exigeant.

Fonctionnalité élémentaire de Google depuis de nombreuses années, sa page de résultat classique remplit de lien laisse progressivement sa place à d’autres technologies répondant directement à la recherche de son internaute. Déjà en 2012, Google suivait cette dynamique en mettant en place le « Knowledge Graph », sorte de fiche composée d’information directement affichée sur la droite de votre écran d’ordinateur et basée sur une seule source. Mais l’élément accélérateur de cette idée de moteur de résultat pourrait finalement venir du comportement des internautes eux-mêmes, voire plus précisément des mobinautes.

Depuis 2016, l’internet mobile dépasse l’internet fixe dans le monde. Un constat derrière lequel se cache des indicateurs intéressants montrant que les utilisateurs mobiles sont des individus qui souhaitent une information précise pour des décisions rapides très personnelles. En effet, une donnée de « ThinkWithGoogle » explique que les recherches incluant « __for me » ou bien « __should I__ » ont respectivement augmenté de 60 et 80% de 2015 à 2017.  Une autre donnée encore plus révélatrice de ce phénomène est celle des mobinautes  à la recherche d’un transport qui ajoutent « pour aujourd’hui » ou « ce soir »  (+150% entre janvier 2015 et janvier 2017) à leurs requêtes.

Actuellement, la recherche vocale semble  correspondre à ce but recherché des mobinautes souhaitant  recevoir une information personnelle, engageante et rapide. Capable d’analyser la voix humaine saisie à travers le micropohone du dispositif, cette technologie offre en effet des réponses directes à ses utilisateurs tels que les « Rich Answers ». Représentant déjà 20% des requêtes sur mobile, la recherche vocale devrait continuer sa progression pour atteindre 50% des requêtes en 2020 sur l’ensemble des terminaux selon Comscore. Un constat qui interroge donc sur le modèle à suivre pour Google. Quid des enjeux relatifs à  la pluralité de l’information lorsqu’un seul résultat est mise en avant ? Qu’en serait-il du modèle économique de Google reposant majoritairement sur la génération de liens sponsorisés sur ses pages de résultat et payés par des entreprises ? De nombreux défis auxquels la firme californienne devra trouver des solutions.

A propos de Pierre VEYRET

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *