La recherche vocale : quelles conséquences pour le SEO ?

 

Depuis quelques années, la recherche vocale s’immisce au sein de nos foyers. En mai 2016, Google annonçait que 20% des recherches via son application mobile avaient été formulées à haute voix. Le marché des assistants vocaux explose et le nombre d’acteurs augmente fortement, notamment grâce aux enceintes connectées. Les recherches vocales bouleversent les requêtes traditionnelles et demandent une certaine adaptation du Search Engine Optimization (SEO). Pour autant, on peut se demander si la recherche vocale modifiera réellement les algorithmes des moteurs de recherche.

Le SEO vocal : qu’est-ce que c’est ?

Le SEO vocal peut être défini comme l’optimisation des sites internet en fonction des recherches vocales. Ce nouvel usage devrait représenter 50% des recherches en 2020 (1) et représente, aujourd’hui, la première grande révolution technologique du monde SEO. Ainsi, les sites web devront s’adapter à la recherche vocale et aux contraintes alliées.

 

Des requêtes plus longues et localisées

La recherche vocale permet aux internautes d’exprimer une requête de façon naturelle, plus conversationnelle, sans une réelle réflexion sur les mots clés. La recherche vocale sera donc plus spontanée et s’orientera principalement sous forme de question. Elle s’effectue majoritairement sur mobile : ainsi, grâce à la géolocalisation, la requête aura ainsi trois fois plus de chance d’être associée à un lieu.

 

La recherche vocale : un bouleversement des algorithmes ?

Il est encore difficile d’émettre un avis avec certitude. Pour autant, les moteurs de recherche ont le devoir de fournir les résultats capables de répondre aux requêtes soumises. Une telle refonte des algorithmes prendrait des années et se ferait au détriment des recherches traditionnelles. Il est donc fortement probable que les moteurs de recherche transforment les questions vocales en mots-clés pour faciliter l’indexation et le positionnement des pages par les algorithmes. Ce procédé permettrait de fournir des résultats plus ou moins identiques entre les différents types de recherches et de garantir la cohérence et la pertinence des résultats.

 

En définitive, quelles sont les bonnes pratiques ?

La recherche vocale demandera une certaine adaptation des stratégies SEO. Par sa question, l’internaute attendra une réponse précise et qualitative. Le corps du texte se devra donc d’être pertinent, riche et ciblé. Une bonne orthographe sera déterminante : la requête étant dictée, certaines fautes seront évitées, notamment l’oubli des accents ou les erreurs de frappe. Enfin, l’optimisation de la localisation est un élément primordial. Il sera donc judicieux de faire paraitre sa localité à la fois sur le site web, dans le corps des textes et sur l’ensemble des annuaires en ligne, tel que « My business » de Google.

(1) : selon une étude de ComScore

 

A propos de Marie TSOUKALAS

Etudiante en Master 2 Commerce Electronique (Université de Strasbourg) En cours de spécialisation en E-business, Webmarketing et Cyber sécurité.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.