Les applications comme moyen de lutte contre le gaspillage alimentaire

La France est la première à s’être engagée dans la lutte contre le gaspillage alimentaire ! Et afin de lutter contre le gaspillage alimentaire, la loi n° 2016-138 du 11 février 2016 inclut des dispositions destinées à empêcher les grandes surfaces de jeter de la nourriture et d’utiliser les invendus propres à la consommation par le don. Cette loi relative à la lutte contre le gaspillage alimentaire permet de « sensibiliser et de mobiliser les producteurs, les transformateurs et les distributeurs de denrées alimentaires, les consommateurs et les associations ».

Suite à cette loi, 90% des supermarchés déclarent donner à des associations des produits qu’elles jetaient auparavant.

Dorénavant, tout supermarché qui refuse d’appliquer cette loi se voit sanctionné d’une amende de 3750€.

Quelques chiffres :

Selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) : en France, 1 personne sur 10 a du mal à se nourrir. Mais pourtant, les Français jettent énormément d’aliments comestibles chaque année: soit plus de 29 kg de nourriture par personne et par an, dont 7 kg d’aliments encore emballés.

Concernant les supermarchés, c’est plus de 50kg de denrées alimentaires invendues gâchées.

Au total, plus 10 millions de tonnes de nourriture sont jetées chaque année, ce qui coûte 12 à 20 milliards d’euros chaque année en France.

Afin d’y remédier, un mouvement et un marché se sont mis en place à l’aide des nombreuses applications mobiles. Les technologies: au cœur de la lutte contre le gaspillage alimentaire.

The Food life : cette application de mise en relation entre citoyens, associations et supermarchés. Excellent moyen pour les associations de localiser les supermarchés à contacter si elles souhaitent mettre en place un partenariat. Elle permet également aux citoyens et aux pouvoirs publics de repérer les grandes surfaces qui ne respectent pas la loi contre le gaspillage alimentaire.

Too good to go : « Un repas dans ton assiette, un geste pour la planète ». Cette application de « paniers surprise » permet à chacun de récupérer des invendus à des petits prix dans les commerces (supermarchés, primeurs, restaurants, boulangeries, hôtels…) situés à proximité de l’endroit où vous vous trouvez.

Opti miam : avec de nombreuses similitudes avec Too Good to go, l’application Optimiam propose aux utilisateurs de trouver un commerce de proximité mettant à disposition ses invendus en distinguant les différents types de commerce (restaurants, enseignes indépendantes, supermarchés…).

Zéros gâchis : cette application permet de connaître la liste des grandes surfaces qui vendent leurs produits proches de la date limite de conservation à des prix cassés, mais également d’offrir la possibilité aux utilisateurs de signaler un magasin.

Checkfood : éviter de jeter les aliments en gérant sa propre consommation est désormais possible avec cette application. L’application vous invite à scanner les codes-barres de vos produits, d’inscrire leur date de péremption puis à les ajouter à votre « placard virtuel ». A l’aide d’une « jauge de péremption », il est possible de suivre sur Checkfood le temps restant aux denrées avant qu’elles soient périmées. Et dans quel cas, vous n’avez pas envie de manger l’aliment en question, Checkfood vous propose de faire don du produit.

Partage ton frigo : « Le bon coin de la nourriture » selon l’un des fondateurs de l’association derrière cette application. S’il vous reste quelques fruits ou légumes, ou un paquet de jambon dans le frigo au moment de partir en week-end, grâce à l’application Partage ton frigo, vous pouvez les donner.

L’objectif 2025 des pouvoirs publics : la réduction de 50 % le gaspillage sur l’ensemble de la chaîne alimentaire. Seule la mobilisation de tous permettra l’atteinte de cet objectif. Que cela concerne les professionnels ou les consommateurs, l’adoption de nouvelles pratiques de consommation peut avoir un impact réel!

A propos de Denise PHAN

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *