L’ultra haute définition : le futur de la vidéo ?

Depuis plusieurs années, l’ultra haute définition (ou ultra HD) tente de pénétrer le marché de la vidéo mais reste en globalité une innovation très peu répandue à l’heure actuelle.

 

Qu’est-ce que l’ultra HD ?

Actuellement, la majorité des écrans, consoles et vidéos vendus ont une résolution de 720p (1280 X 720 pixels) comme la console Nintendo Switch ou une résolution de 1080p (1920 X 1080 pixels ; appelée Full HD) comme le format Blu-Ray.

L’Ultra HD, aussi appelée 4K dispose d’une résolution de 3840 X 2160 pixels, ce qui représente quatre fois plus de pixels que la Full HD et donc une résolution 4 fois meilleure.

Il existe aussi la 8K qui possède 7680 X 4320 pixels, ce qui représente 4 fois plus de pixels que la 4K et 16 fois plus que la Full HD.

Les résolutions d’écrans

 

Les télévisions et écrans d’ordinateurs ultra HD

Le prix des TV 4K a bien diminué depuis le premier modèle en 2012 qui coûtait 25 000 dollars. Depuis, les prix ont largement diminué et il est maintenant possible de s’en procurer pour 1 000 euros. La plupart des fabricants de TV proposent des modèles ultra HD dans leurs catalogues que ce soit LG, Samsung, Sony ou Panasonic. Selon une étude du Digital Entertainment Group sur le marché de la vidéo américain, les ventes de télévisions ultra HD ont décollées en 2017. En effet, celles-ci ont atteint 14,6 millions d’unités aux Etats-Unis, portant le parc américain de TV ultra HD à 30 millions d’appareils, soit un doublement des unités en 1 an.

Les écrans PC ultra HD sont plus abordables qu’une TV avec des prix débutants à 350 euros. Cependant, il est nécessaire d’avoir une configuration pouvant la supporter, surtout au niveau de la carte graphique pour laquelle il faut se tourner dans le haut de gamme comme la Nvidea GTX 1080 dont les prix ont explosé dû à sa forte utilisation dans les cryptomonnaies, passant de 500 dollars à 900 dollars.

 

L’intérêt pour l’ultra HD en 2018 ne semble pas faiblir. Outre les nouveaux modèles 4K, le Consumer Electronic Show de Las Vegas a vu de nombreuses annonces comme une gamme d’écrans 4K gaming de 65 pouces par Nvidia, un projecteur 4K de Sony à 30 000 dollars et des TV 8K de Samsung et LG.

 

Les services de vidéos à la demande et les plateformes d’hébergement de vidéos

 

Si les écrans ultra HD se vendent bien, les contenus vidéos en ultra HD restent peu nombreux même s’ils se développent.

Du côté de Netflix, le catalogue de la firme contient 95 séries (dont Stranger Things) et 58 films (dont Okja) en 4K. Pour que les utilisateurs puissent voir ce contenu, ceux-ci doivent en plus de l’écran ultra HD souscrire un abonnement Premium à 14 euros par mois (le plus cher) et avoir une connexion internet d’au moins 25 mégabits par seconde (ce qui représente le minimum de bande passante nécessaire à la 4K).

Pour Youtube, la situation est plus complexe. En effet, Youtube n’étant qu’un hébergeur de vidéos, ce sont les créateurs de vidéos qui décident, ou sont contraints au niveau matériel, de proposer la 4K ou non. Youtube propose depuis 2015 de pouvoir regarder des vidéos en 4K et dispose d’ailleurs du plus gros catalogue ultra HD. Cependant, les possesseurs de machines Apple ne peuvent pas voir les vidéos en 4K de Youtube à cause des différents entre Google (détenteur de Youtube) et Apple.

Au niveau des acteurs français, Canal a annoncé un nouveau décodeur compatible ultra HD. Cette annonce suit celle du partenariat avec Apple pour des contenus 4K comme les matchs de Ligue 1 mais aussi le lancement de la chaine Canal + UHD en Octobre 2017.

Le contenu ultra HD devrait continuer à augmenter avec des évènements comme les Jeux Olympiques d’Hiver 2018 qui seront diffusés en 4K.

 

Même si l’ultra HD semble être la bonne résolution de 2018 des acteurs du secteur vidéo, celle-ci n’en est encore qu’au début de sa démocratisation. Il lui faudra plusieurs années avant de remplacer la Full HD à cause de son prix encore trop élevé et de son gros besoin en bande passante, ce qui lie le développement de cette technologie à l’implantation de la fibre optique.

A propos de Kevin FROGER

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.