Les urinoirs connectés, pour un marketing 2.0

Alors qu’il devient de plus en plus difficile de capter l’attention des personnes de manière subtile et efficace à travers la publicité, une jeune entreprise propose une nouvelle solution.

Plutôt que de restreindre le visionnage d’une vidéo sur Youtube ou d’inonder des boites aux lettres, la société Mr Friendly propose une alternative parmi d’autres, en invitant les publicités dans un lieu peu utilisé jusqu’à lors : les toilettes, nouveau point stratégique de l’expérience client.

 

Il s’agit d’une start up hollandaise qui a développé des urinoirs connectés permettant la diffusion de publicités ciblées à ses utilisateurs.

Grâce à un écran sur sa face avant ainsi qu’un capteur d’ « activité », l’urinoir détecte la présence d’un utilisateur afin de commencer la diffusion de vidéos choisies par son propriétaire en accord avec des annonceurs.

Pour ces derniers, le capteur de l’urinoir qui analyse quelle part de la vidéo a été visionnée leur permet de ne payer que ce qui a été effectivement porté à l’attention des utilisateurs.

Le choix des vidéos peut être modifié à distance via un service de cloud et un logiciel “Cloud Control Center”.

De plus, ce système d’urinoirs pourrait très bien séduire les plus écologiques et les plus sensibles à l’hygiène, puisqu’il n’utilise pas d’eau et se veut même inodore et anti-bactérien de par ses matériaux.

 

De manière générale, les publicités sont aujourd’hui boudées du public car elles peuvent être considérées comme chronophages. Pas de temps à allouer à des publicités que l’on estime peu.

En cela, ces nouvelles toilettes connectées destinées à la publicité pourraient s’avérer être un nouveau ticket d’avenir pour atteindre les cibles marketing de manière efficace mais surtout plus atypique. En ce sens, ce nouveau moyen de communication permet d’introduire une expérience client dans le quotidien des personnes, de les surprendre à un moment ou les pensées sont censées “être libres de couler”.

 

Au delà, ce nouvel outil marketing s’inscrit en opposition avec la publicité traditionnelle, jugée trop envahissante, et qui colonise toujours plus d’espaces publics (énormes panneaux, abris-bus, affiches de toute part) au point de souvent nuire au patrimoine et aux paysages.

En s’immisçant dans un moment d’intimité des personnes, ce type de publicité peut s’avérer bien plus subtil et plus percutant, surtout lorsque l’on sait que nous passons en moyenne 3 ans de notre vie aux toilettes.

 

Ce nouvel outil marketing s’apparentant à du Street marketing, présente ainsi une solution écologique, propre et économiquement tout autant attirante qu’innovante.

L’association marketing / objets connectés que l’on retrouve de plus en plus souvent au fil de l’évolution des technologies pourrait grandement intéresser les annonceurs mais également les professionnels.

Prenons un exemple dans la restauration.

Il pourrait être intéressant pour un restaurateur en recherche de nouveaux employés de diffuser une petite annonce dans ses toilettes connectées. Même s’il n’est prévu que sous forme d’urinoirs pour les hommes pour le moment, chaque client s’y rendant découvrirait ainsi de manière surprenante et inattendue l’annonce.

 

Des expériences similaires ont déjà été tentées pour des campagnes publicitaires dans certains pays. On pense notamment à des jeux sur urinoirs contrôlés par l’urine des utilisateurs au Japon par SEGA ou en Angleterre avec la marque d’alcool Smirnoff.

Cependant, les toilettes vues comme un outil marketing et publicitaire n’en sont encore qu’à leurs débuts en Europe mais risquent de se généraliser dans un futur proche, à condition de ne pas rencontrer une trop forte opposition du public.

 

A propos de Benjamin JUSTER

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *