FinTech : La gestion du crédit client en mode SaaS

La gestion du crédit client en Fintech se caractérise jour après jour par une chaîne de systématisation technologique et algorithmique dans le but d’apporter d’avantage d’innovation au secteur bancaire. Dans ce sens, l’utilisation des plateformes de stockage de Data en mode SaaS va permettre de renforcer les stratégies bancaires de croissance à l’horizon 2020 tout en optimisant les coûts et risques de non recouvrement client. 

L’utilisation du Cloud Computing dans le management de crédit suscite un intérêt réel concernant la diminution des coûts de la masse salariale, ce qui permet de renforcer la stratégie globale de la structure financière. De même, l’externalisation raisonnée des informations génère une capacité énorme de transfert en temps réel de celles-ci, débouchant sur une nouvelle conception de l’industrie bancaire.

Ainsi, l’extension du Cloud offre un canal de communication naturel aux chargés de Relations Financières Clients. Lorsque ING Direct a changé son nom pour Tangerine en 2013, elle a adopté un tout nouveau Business modèle afin de pouvoir accéder plus facilement aux commentaires des clients et ainsi fournir des services efficaces basés sur ces commentaires. La banque a atteint cet objectif en utilisant Microsoft Analytics Platform System et Azure HDInsight.  Après la transition de 45 utilisateurs finaux de Business Intelligence vers un environnement Microsoft BI, Tangerine a pu convertir les données clients en informations tangibles plus rapidement et plus facilement alors que cela n’était pas réalisable auparavant.

Cette interaction permanente offre un meilleur outil aux banques pour réagir efficacement face au risque de non-recouvrement à moyen terme détecté maintenant en amont grâce à la combinaison des données client. De plus, cette analyse prédictive permet aux banques de proposer des services adaptés compte tenu de leurs ressources. Les probabilités de non recouvrement client calculées grâce aux formules algorithmiques capables d’analyser la capacité du client à stabiliser et plafonner ses charges peuvent aboutir à une combinaison entre la Fintech et l’AssurTech. Cela laisse à l’entreprise une marge importante d’accompagnent des clients pour améliorer in fine la relation client et la fidélisation.

Dans ce sens, Currency Cloud se présente comme un leader en Europe de paiement transfrontalier en tant que service. La plate-forme de la société exploite le cloud pour fournir un accès et une optimisation à une multitude de réseaux de paiement et de fournisseurs de taux de change, par des coûts moins élevés. La technologie de Currency Cloud alimente certains des plus grands noms de l’industrie, notamment WorldRemit et TransferWise. Avec cette révolution technologie, la société a réalisé un profit de 35 milliard dollars.

En effet, l’harmonisation de la Fintech et du Cloud accélère le lancement de nouveaux services avec des délais inférieurs à un an pour pouvoir se lancer sur les marchés financiers. Avec la vision d’Open Banking et d’autres initiatives en cours, la capacité du Cloud à déployer de nouvelles fonctionnalités en moins de 3 mois sera cruciale pour relancer la dynamique du marché européen.

A titre d’exemple, Unisys, une société mondiale de technologies de l’information, a récemment collaboré avec PCT pour exploiter le Cloud Microsoft Azure en tant qu’élément clé d’Elevate by Unisys, une plateforme de banque numérique omni-canal qui permet aux startups et aux institutions financières établies de fournir des services bancaires sécurisés à tout moment.

A propos de Omar MRABTI

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.