Prise de médicaments tracés aux Etats-Unis !

Une pilule numérique a été mise sur le marché en novembre 2017 aux Etats-Unis. Le procédé permettra à des proches ou au médecin de vérifier que le médicament a bien été pris et à quel moment.

Fonctionnement technique de ce médicament

Ce médicament appelé Abilify MyCite (pour sa version électronique) est prescrit pour certaines maladies mentales comme la schizophrénie, les troubles bipolaires ou la manie aigüe. Sa fonction électronique a pour but d’éviter que les patients ne prennent pas leur médicament correctement. A cette fin, la pilule est dotée d’un capteur. Le patient est lui doté d’un patch, collé sur l’abdomen et c’est ce patch qui récoltera les informations quant à la prise du médicament. Ces informations seront recueillies sur l’application pour smartphone MyCite ainsi que sur une plateforme web, à laquelle auront accès les personnes autorisées.

Des répercussions éthiques

Ce médicament pose des questions d’éthique, car si les informations ne sont transmises à des tiers qu’avec le consentement du patient, faut-il encore que ce consentement soit libre et éclairé. La question a le mérite de se poser étant donné que ce médicament est destiné avant tout à des personnes fragiles psychologiquement. S’il advenait que le patient donne son consentement, cela risque de porter atteinte à se vie privée, compte tenu du fait que les patients pourraient en quelque sorte être espionnés. Si le médicament connecté faisait son apparition en Europe, la question de sa conformité avec la législation et notamment celle induite par le règlement européen sur la protection des données (qui entrera en vigueur le 25 mai 2018) devra être scrupuleusement prise en compte, d’autant que les données de santé ont un caractère sensible.

Pour plus d’informations :

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/11/14/97001-20171114FILWWW00241-les-usa-approuvent-le-premier-comprime-electronique.php

Abilify MyCite première Pilule connectée autorisée par la FDA

http://www.lepoint.fr/sante/les-etats-unis-autorisent-la-commercialisation-du-premier-medicament-connecte-16-11-2017-2172936_40.php

 

A propos de Claire DOLLE

Etudiante en M2 Droit de l'économie numérique à l'université de Strasbourg. Je suis particulièrement intéressée par la propriété intellectuelle, le droit des TIC et la protection des données personnelles.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.