Voitures de demain: la bataille des assistants vocaux

L’automobile est actuellement entrain de devenir la nouvelle cible des assistants vocaux. Les voitures de demain seront désormais toutes équipées de ces outils permettant aux passagers de « communiquer » avec ces derniers.

Amazon vient de gagner son pari et c’est désormais officiel, BMW et Seat seront désormais dotés de l’assistant vocal intelligent conçu par Amazon dénommé Alexa à partir du second semestre 2018.

Des nouveaux services

On connaissait CarPlay chez Apple permettant de connecter un iPhone à une voiture ou encore Android Auto (système Android doté de Google assistant, qui sera notamment utilisé par Volvo et Audi). Les constructeurs automobiles ont décidé de prendre de nouveaux horizons en se tournant vers Alexa, assistant vocal conçu par Amazon, Cortana chez Microsoft ou encore Bixby chez Samsung.

Les assistants vocaux font désormais partie intégrante des véhicules et sont dotés d’un système d’intelligence artificielle fonctionnant en deux temps: un premier pour que l’assistant vocal entende ce que dit la personne puis un second temps lié à la compréhension. Ces systèmes  permettent au conducteur de naviguer plus facilement comme par exemple en demandant d’allumer le chauffage, de savoir où se trouve la station essence la plus proche, de réserver un restaurant ou encore de se renseigner sur la météo.

Néanmoins, là où se trouve la véritable nouveauté c’est qu’Alexa (Amazon) servira de sorte de télécommande de la maison connectée. La personne pourra, de sa voiture, demander à l’assistant vocal d’allumer la lumière, de mettre en route la machine à laver ou encore de fermer les volets de la maison.

Pour l’instant, c’est Alexa qui tient la première place avec 15 000 services proposés alors que Cortana (Microsoft) n’en propose que 380. Elle apparait ainsi comme une brique essentielle sur le marché de la smart home en plein essor.

Quelques doutes sur la confidentialité 

Certaines personnes se méfient tout de même des micros intégrés dans le système. En effet, ce dernier pourrait-il nous espionner en permanence?

Une autre question se pose aussi s’agissant du sort des données personnelles récoltées par l’assistant vocal.

A propos de Clara CUNY

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *