L’intelligence artificielle qui compose de la musique

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0

L’intelligence Artificielle est en pleine évolution et tant à devenir un élément incontournable de notre quotidien. La technologie, qui se nomme “AIVA”, vise à innover le secteur de la musique en composant seule des pièces de musique orchestrale.

 

Pierre Barreau, ingénieur informaticien et compositeur, est à la tête de la startup française : AIVA Technologies. En février 2016, il décide d’allier l’intelligence artificielle et la musique classique en créant AIVA. Cette technologie vise à composer une musique émotionnelle et symphonique ayant une sensibilité proche de celle d’un être humain.
Ce projet se base sur le « Deep Learning » qui est une méthode d’apprentissage automatique via des modèles donnés. Ici, l’apprentissage de la composition va se faire à travers des partitions musicales composées par de grands musiciens tels que Mozart, Bach ou encore Beethoven. Afin de pouvoir composer AIVA va créer une représentation mathématique et intuitive de la musique. Il y a peu, cette intelligence artificielle est devenue la première artiste virtuelle ayant ses créations enregistrées dans une société de droits d’Auteurs (SACEM Luxembourg).

La première crainte qui émerge de cette innovation est la disparition des compositeurs à long terme. Cependant, AIVA n’a pas vocation à les remplacer, mais à créer de nouvelles œuvres inattendues. De plus, ce travail d’enregistrement et d’exécution se basera sur une collaboration active entre l’homme et la machine. Aujourd’hui, la startup compte 400 artistes/producteurs qui participent aux compositions.

En septembre 2016, AIVA sort son premier album pour piano et orchestre nommé « Génésis ». Cet album regroupe les premières œuvres de l’intelligence artificielle jouées par des humains.

Cette innovation permet d’entrevoir les multiples évolutions possibles dans le monde de l’art.

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *