Monero

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedIn

Monero est une une cryptomonnaie très confidentielle, créée en avril 2014. Cette monnaie a connu une grande monté de sa valeur après l’acceptation de l’intégrer comme monnaie de paiement dans Alphabay, le grand site de vente des stupéfiants sur le darknet.

L’information a été diffusée par les médias spécialisés en finance, elle a vite généré un buzz et a attiré beaucoup de détenteurs de Bitcoins qui se sont mis à acheter des Moneros.

La spéculation a augmenté à tel point qu’à la deuxième quinzaine du mois de septembre 2016, la valeur du Monero a explosée, pour  atteindre  13 dollars.

Le changement est donc principalement lié à l’anonymat des transactions. Les achats sur le site AlphaBay se faisaient en Bitcoin, mais ce dernier n’est pas tout à fait anonyme étant donné que sa blockchain est librement accessible. Un expert pourrait identifier l’origine et la destination d’une transaction.

En revanche, le Monero a été pensé dès le départ pour permettre au maximum de ses utilisateurs l’anonymat et la non traçabilité des transactions.

Contrairement à beaucoup d’autres monnaies virtuelles, le Monero n’est pas une copie du Bitcoin. Il repose sur un procédé de cryptographie complètement différent, il fonctionne en peer-to-peer, et utilise un système de signatures en cercle, ainsi, chaque somme transférée est fractionnée en plusieurs paquets.

Par exemple : pour un transfert de 1000 Moneros, ce montant se fractionne en quatre envois (500, 200, 200 et 100 Moneros). Ainsi, différents paquets envoyés séparément circulent à travers les comptes d’autres utilisateurs, qui ne s’apercevront de rien.

Un utilisateur de Monero ne pourra donc pas connaitre le contenu ni l’historique d’un autre portefeuille, sauf si son propriétaire lui donne l’autorisation en lui confiant une clé spéciale.

Le Monero a été pensé par un petit groupe qui s’intéresse au Bitcoin, ils voulaient bénéficier de la liberté totale en créant une monnaie virtuelle qui échappe complètement à la surveillance des banques et des autorités publiques.

Pour eux, le libre commerce consiste à effectuer des transactions rapides, sans complications et surtout anonymes, contrairement au système créé par les Etats qui font tout pour diminuer l’utilisation de l’argent liquide et effectuer un contrôle général.

Le Monero est fabriqué par des cartes graphiques des ordinateurs standards grand public, un système très pratique et démocratique, contrairement à la fabrication des Bitcoins, qui a beaucoup progressé et se fait maintenant par des machines puissantes spécialement conçues pour cette tâche. Les mineurs peuvent aussi rassembler leur puissance de calcul pour être plus efficaces, en s’inscrivant à des pools de minage et partager ensuite le profit.

La monté de la valeur du Monero en septembre 2016 a conduit à une forte agitation qui se traduit par l’augmentation du nombre des mineurs et la spéculation des investisseurs. Cette agitation a permis au Monero d’atteindre en aout  2017, 150 dollars.

A propos de Walid Ben Amor

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedIn

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *