Les numériques pour les Jeux olympiques Tokyo 2020

Intemporel, les Jeux Olympiques(JO) ont développé un aspect numérique depuis plusieurs années. Lors des JO de 1984 à Los Angeles, le EMS (Electronic Manufacturing Services) a été mis en place pour l’organisation des jeux, traiter les données, conserver les données etc.

En 1996, une première émission en direct sur Internet avait été réalisée durant les jeux d’Atlanta aux États-Unis. Le Japon accueillera en 2020 les Jeux olympiques d’été, le numérique est toujours un élément important. L’occasion pour Tokyo de réaliser une démonstration de son savoir-faire technologique.

Les tests de la 5G sont en cours dans le pays. L’Opérateur NTT DoCoMo avait expérimenté avec Nokia la diffusion en direct d’une vidéo 8K en 5G. C’est aussi valable pour les voitures autonomes, dans la mesure où les autorités japonaises estiment que la conduite sans l’assistance d’un chauffeur sera une réalité dès 2020. Le Japon souhaite transporter athlètes et spectateurs sur les différents sites des épreuves dans des flottes de véhicules sans conducteurs.

Le savoir-faire de la robotique des ingénieurs nippons est reconnu internationalement, notamment dans la robotique humanoïde, l’interaction homme-robot. 2020 sera l’année qui marquera les Jeux Olympiques en termes de robotique. Le Japon hébergera avec plaisir, en marge des JO des salons et des symposiums sur le sujet.

Intel fournira ses différentes technologies aux services des prochaines éditions des JO et cela jusqu’en 2024. Il s’agit de plusieurs domaines comme la réalité virtuelle, la 3D, ainsi que les contenus à 360 degrés.

A propos de Lidan WAN

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.