Le Reskinning des applis mobiles : la vache à lait des programmeurs

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0

Source : http://www.itaxsmart.com/wp-content/uploads/2015/07/reskinning-explained.png

Créer une appli mobile à partir de zéro est un processus fastidieux qui nécessite des compétences de programmation professionnelle. Traduire une idée en application prend des mois de travail et engendre beaucoup de frais.

Cependant il existe une deuxième option plus accessible et plus rapide qui consiste à commencer là où les autres se sont arrêtés, ce qu’on appelle le Reskinning.

Qu’est-ce que le Reskinning ?

Cette méthode est utilisée dans divers domaines comme l’industrie automobile ou les smartphones par exemple. Elle consiste à acheter une technologie qui marche bien en évitant ainsi la case « recherche et développement » très couteuse en temps et en argent. Il suffit ensuite d’adapter cette technologie aux besoins du nouveau produit. Dans notre cas c’est l’acquisition d’un code source d’une appli qui marche pour y apporter des modifications visuelles ou ajouter de nouvelles fonctionnalités selon le besoin.

Cette méthode est 100% légale à condition d’acheter la licence du code source. Les tarifs varient entre 10 euros à 1 000 euros suivant la complexité de l’application.

Le modèle économique

Une fois l’application terminée vient l’étape de la monétisation :  Uploader l’appli sur google play, apple store ou les deux ?

L’application sera payante, ou bien gratuite mais avec des publicités, ou l’achat intégré (l’appli est gratuite mais les fonctionnalités sont payantes), ou le freemium (une offre gratuite et une autre premium complète payante, … ?

Il faut bien penser au modèle économique à adopter et à la stratégie à suivre afin de rentabiliser l’investissement initial.

A propos de Mourad LAHMER

Étudiant en Master 2 Commerce Électronique au sein de l’Université de Strasbourg, titulaire d’un M2 en Finance Participative au sein de l’Université de Strasbourg et d’un M2 en Marketing à l’IAE de Dijon, avec une expérience professionnelle de 11 ans, vivement intéresse par l’économie participative.

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *