Messenging as a Platform – Partie 1 : vers l’essor du modèle de messagerie en tant que plateforme de service et le déclin des applications ?

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0
un homme regarde une application de messagerie sur son portable

Des services directement sur nos messageries instantanées

Alors que le nombre de “mobinautes” est passé de 51 à 66 pour cent de la population mondiale entre 2016 et 2017, plus de 80 pour cent des entreprises ont investi dans une application mobile pour proposer leurs services. Cependant, les utilisateurs se servent de plus en plus des messageries instantanées. Les marques l’ont bien compris puisqu’elles sont de plus en plus présentes sur ces nouveaux carrefours d’audience : le modèle de messagerie en tant que plateforme de service, ou « Messenging as a Platform » (MaaP), est déjà bien installé en Chine et commence à s’étendre en Occident.  

Des applications de messageries plus utilisées que d’autres

Selon un récent rapport de App Annie, un fournisseur de données spécialisé dans les applications mobiles, on trouve une grande quantité d’applications sur nos smartphones, mais seules certaines servent quotidiennement. Ainsi, sur les 95 applications installées en moyenne par les français, un peu moins de 40 sont utilisées chaque mois et moins de 10 le sont quotidiennement.

Nous utilisons en moyenne moins de la moitié des applications téléchargées

Nombre moyen d’applications installées et utilisées par mois selon les pays au 1er trimestre 2017. Source : AppAnnie

Une autre étude du Hubinstitute et de Médiamétrie du 4ème trimestre 2015 souligne que les français possèdent en moyenne 30 applications sur leur appareil mais n’en consultent véritablement que 5 par mois.

Une autre étude, encore, réalisée par l’annonceur web Sociomantic Lab en avril 2016 s’appuyant sur les chiffres de la Fevad et la Mobile Marketing Association affirme que si 59% des applications sont utilisées une seule fois, 25% ne sont tout simplement jamais utilisées après l’installation.

Le temps passé sur les applications augmente année après année.

Le temps passé sur les applications augmente année après année. Source : AppAnnie

Délaisser les applications téléchargeables et aller chercher des consommateurs directement sur les messageries

Dans l’univers ultra-compétitif des applications à télécharger sur les divers « stores », les réseaux sociaux et les messageries tirent leurs épingles du jeu. Avec une époustouflante croissance de 394% de leur temps de consultation entre 2015 et 2016, les messageries instantanées ont déjà dépassé le message SMS depuis 2015.

Le temps passé sur les applications mobiles a augmenté en moyenne de 69% année entre 2015 et 2016

Le temps passé sur les applications mobiles a augmenté en moyenne de 69% année entre 2015 et 2016.
Source : Flurry Analytics

Les messagerie OTT (Over-The-Top) que sont Facebook Messenger, WhatsApp et même le nouveau SMS pourraient de plus en plus contenir des « applications invisibles » sous la forme de micro-services. Ces messageries se transforment ainsi en plateforme de services : « Messaging as a Platform » ou MaaP.

 

C’est ce que nous verrons dans la deuxième partie de l’article : « Qu’entend-on par le modèle de « messagerie en tant que plateforme » ou « MaaP » ? »

A propos de Arnaud CARAMELLI-JOURET

Etudiant du Master 2 Commerce Electronique et stagiaire Mobile Ticketing Business Developper chez Atsukè.

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *