« Fake it to make it », un jeu luttant contre les fausses informations sur le net

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedIn

Un serious Game contre les “Fakes news” (fausses informations) qui pullulent sur Internet. Voilà l’objet du petit jeu éducatif disponible en ligne gratuitement que propose une américaine du nom d’Amanda Warner.

Les fausses informations envahissent le web tous les jours, et bien plus rapidement que les informations vérifiées. Même si les médias font de plus en plus attention et vérifient les informations avant de les publier, les fausses informations sont difficiles à contrer. Elles sont diffusées pour motifs commerciaux ou idéologiques, et relayées facilement et rapidement via les réseaux sociaux par des millions d’internautes.

Amanda Warner a eu l’idée de créer “Fake it to Make it”  au cours de la dernière campagne présidentielle américaine, où de nombreux faux sites aurait joué un rôle dans l’élection de Donald Trump.

Faire prendre conscience. Amanda Warner souhaite “montrer aux gens la façon dont ces sites procèdent pour créer leur contenu et pour piéger les internautes. Beaucoup de gens ont délaissé les médias traditionnels et s’informent maintenant sur Facebook sans vérifier d’où viennent les informations qu’ils partagent.

Comprendre le mécanisme pour sensibiliser. “Fake it to make it” a donc pour objectif de sensibiliser les joueurs, et particulièrement les jeunes, aux fausses nouvelles. Comment ? En permettant au joueur d’en comprendre le mécanisme.

Créer un engouement au bon endroit. Le joueur incarne un créateur de fausses nouvelles. Le joueur choisi ce qu’il souhaite s’acheter. Une voiture ? Du matériel audio ? Un dépôt pour son nouvel appartement ? Il fait son choix, et créé son site avec un budget limité. Il crée ou reprend du contenu polémique et le propage sur divers réseaux sociaux bien ciblés. Il ajoute de la publicité sur son site. Et plus le temps défile, plus il attire de vus ou de partage, et plus il gagne de l’argent.

Avec cet argent, il peut se créer un meilleur site ou de meilleurs relais. Ainsi le cercle continu, tout en permettant au joueur de s’enrichir toujours plus. Au final, le joueur pourra, par exemple, payer sa voiture.

Réfléchir et apprendre. A travers ce jeu, les utilisateurs sont ainsi invités à réfléchir sur ces phénomènes de fausses nouvelles pour apprendre à ne pas tomber dans le panneau. Il met l’accent également sur le seul but des créateurs de ces fameux sites : l’enrichissement personnel.

 

Source images : captures d’écran issues du site www.fakeittomakeitgame.com

A propos de Cécilia G.

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedIn

Vous aimerez aussi...