Le streaming et les plateformes de musique en ligne

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0

Les plateformes de musique en ligne se livrent une bataille. En effet, le mode de consommation de la musique change et se fait, au fur et à mesure, à travers le streaming.

Streaming musical. Le streaming musical est « le fait d’écouter de la musique en flux direct et de façon illimitée ». Le morceau stocké sur la plateforme de musique en ligne peut être écouté en ligne, depuis son ordinateur, sa tablette ou son smartphone.

Chiffres clés. Le nombre d’abonnés payants à ce type de service dans le monde était de 8 millions en 2010 et est de 68 millions en 2015 selon l’IFPI. En France, au premier semestre 2016, on recense environ 22 millions d’utilisateurs français du streaming dont près de 4 millions paient un abonnement selon le SNEP. Rien qu’au cours du 1er semestre 2016, on dénombre 12,8 milliards de titres écoutés en ligne sur les plateformes de streaming musical selon le SNEP.

Plateformes de streaming musical. Les plateformes de streaming musical sont : Spotify, Apple Music, Tidal, Deezer, Qobuz, Naxos, Napster, Blitzr, Google Play Music, Amazon Music Unlimited, Soundcloud, Saavn, Groove Music mais aussi Youtube, premier site de musique en France et dans le monde selon le SNEP et l’IFPI. Pour des experts, Youtube est plus une plateforme de streaming vidéo plutôt qu’audio. Cependant, d’après une enquête réalisée par Ipsos, 86% des Français écoutent de la musique sur Youtube en 2016.

Plateformes payantes ou gratuites. Ces plateformes proposent des abonnements (en moyenne 9,99 euros par mois) pour écouter de la musique. Quelques-unes offrent la possibilité d’écouter de la musique de manière gratuite en l’entrecoupant de publicités.

sans-titre

© Adami

Le streaming musical apparaît comme un nouveau mode de consommation plébiscité par les millennials.

Un peu de socio-économie. L’essayiste américain Jeremy Rifkin explique que ce n’est plus le désir de possession qui motive nos achats mais le souhait d’accéder à une expérience. Ainsi, écouter un titre en streaming plutôt que de le posséder fait partie d’une expérience à vivre pour le consommateur. On remet, d’une certaine manière, en cause le principe de propriété privée car, au XXIème siècle, on préfère accéder plutôt que posséder. Avec le streaming, la musique passe du statut de bien à celui de service. L’utilisateur de la plateforme streaming accède à une base de données musicales importante qu’il lui serait sans doute impossible d’obtenir en achetant les titres qu’il écoute via cette plateforme.

A propos de Cindy R.

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *