Le projet Space X

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0

Toujours ambitieux et visionnaire, Elon Musk, le grand entrepreneur et fondateur du service PayPal, Tesla Motors, SolarCity, le train subsonique Hyperloop et Space X la société aérospatiale qui fabrique les capsules Dragon et les lanceurs Falcon, se voit en mesure de concurrencer le projet one web de Greg Wyler.

http://www.iflscience.com/space/elon-musk-plans-launching-4000-internet-satellites

Le projet Space X soutenu par Fidelity Investments et google, compte envoyer 4000 satellites en orbite basse pour un budget de 10 milliards de dollars.

Son but initial est le développement d’un réseau Internet haut débit diffusé par une constellation de satellites pour couvrir les très nombreuses zones encore pas ou mal desservies et créer un système mondial et global de télécommunications qui sera plus grand que tout ce qui a été imaginé jusqu’à présent.

L’entrepreneur sud-africain se différencie de son concurrent grâce au grand nombre de satellites (4000) qui vont être lancés dans l’orbite mais aussi grâce à une technologie consistant à interconnecter ces satellites avec des rayons laser, ce qui permettrait de créer un réseau maillé à très haut débit équivalent ou même supérieur à la connexion terrestre par fibre optique mais dans l’espace.

Et donc pour interconnecter deux points terrestres, la communication pourrait donc passer par plusieurs satellites d’affilée.

Pour se connecter à ces satellites en basse altitude, Elson a préféré opter pour une solution différente que celle de Greg Wyler et qui consiste à installer des antennes paraboliques orientables pour suivre les satellites, ce qui lui permettrait d’avoir un débit nettement supérieur, équivalent à celui des réseaux optiques, mais le dispositif est plutôt compliqué, donc ce n’est pas vraiment adapté à des particuliers.

L’offre de connectivité du Projet X ne vise pas directement les particuliers comme c’est le cas pour OneWeb mais vise plutôt les opérateurs.

Les clients seront donc principalement des sociétés télécoms. Seuls 10 % de la capacité de son réseau ne servirait à connecter directement des particuliers.

A propos de Walid Ben Amor

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *