Conférence F8 : Facebook Messenger se rapproche doucement de WeChat

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedIn

La conférence F8 organisée le 18 et 19 avril 2017 par Facebook et qui s’est tenu à San José en Californie représente un tournant dans l’usage des chatbots par le grand public. Plus visible, exploitable et utile, Messenger, la plateforme de messagerie fétiche du monde occidentale cherche à imiter sa consœur chinoise en apportant de nouveaux services intégrés tels que la commande groupée de produit.

Vers la fin des applications et l’essor des chatbots ? Vous avez sûrement déjà entendu parler de ces agents conversationnels dont l’intelligence artificielle a déjà auparavant été utilisé dans des services clients (Fnac, Ikea, etc…). Avec l’essor des messageries instantanées qui leurs servent aujourd’hui de support, leur nombre explose : 100 000 aujourd’hui, rien que sur Facebook Messenger qui regroupe 1,2 millions d’utilisateurs actifs.

Messenger 2.O : se rapprocher de WeChat et ses chatbots de service

Auparavant, il n’était tout simplement pas possible de tomber « par hasard » sur un chatbot de Messenger : l’utilisateur devait trouver par lui-même l’agent conversationnel en effectuant une recherche du robot par son nom. Dorénavant, ils seront proposés dans un canal dédié situé dans la barre d’écriture appelé Discovery Tab.

Discover tab on Messenger

Publié par Messenger sur lundi 17 avril 2017

Les curieux (américains pour l’instant) pourront donc découvrir de nouveaux chatbots, ou surtout se les faire suggérer selon leurs goûts : passion pour une équipe de sport, un groupe de musique, un pays, etc. Grâce aux informations laissées sur Facebook par ses utilisateurs, les possibilités sont gigantesques.

Mais ce n’est pas tout ! Les chatbots vont endosser un rôle majeur dans le prochain Messenger en s’immisçant dans vos conversations. Si cela peut certes paraître quelque peu intrusif en premier lieu, il faudra s’habituer à se voir proposer un taxi, la livraison d’un plat ou l’achat d’un billet de train selon le contexte de la conversation.

"M", l'intelligence artificielle de Messenger, a un sens aiguë du service

« M », l’intelligence artificielle de Messenger, a un sens aiguë du service

 

C’est le dénommé « M », l’intelligence artificielle de la plateforme, qui se charge de trouver le chatbot correspondant à votre besoin ou à celui de votre groupe.

Justement, c’est bien le groupe et l’aspect collaboratif qui est visé par la nouvelle fonction « Chat Extension » de la messagerie bleuté. Celle-ci est déjà accessible aux européens, et permet de faire profiter son groupe d’un service : réservation d’une table, sondages, jeux, lecture d’une musique, etc.

Le "Chat Extension" de Messenger est sensé apporter de nouvelles fonctionnalités et services pour les groupes de conversation.

Le « Chat Extension » de Messenger est sensé apporter de nouvelles fonctionnalités et services pour les groupes de conversation.

Changer le modèle économique basé sur la publicité ?

Facebook et Messenger fondent leurs revenus sur la publicité diffusée sur ces applications. Alors que cette messagerie permet maintenant de transférer de l’argent, c’est ce modèle économique qui a été choisi, à la différence de certaines plateformes concurrentes dont WeChat qui considère la réclame comme néfaste pour la réputation de leur plateforme.

Peut-être que cette nouvelle façon d’introduire les entreprises dans sa messagerie viendra changer la donne et apporter suffisamment de fonds à la plateforme pour changer son modèle économique ?

A propos de Arnaud CARAMELLI-JOURET

Etudiant du Master 2 Commerce Electronique et stagiaire Business Developer chez Atsukè pour le ticket sur mobile.

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedIn

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *