Le projet Other Three Billion (O3B)

O3B network fut fondé par le fameux Greg Wyler qui travaillait depuis une quinzaine d’années sur des projets visant à connecter les “trois autres milliards” coupés du monde de l’internet.

Pionnier des réseaux de téléphonie mobile 3G en Afrique, Greg Wyler lors d’un déplacement au Rwanda, se heurtait à la médiocrité du réseau de télécommunications local. Il a eu une idée ingénieuse et toute simple, cette idée consiste à passer outre les coûteuses infrastructures au sol (fibre optique, câble, etc…) en plaçant en orbite autour de l’Equateur une constellation de petits satellites pour servir de relais spatiaux.

La constellation en orbite moyenne d’O3B

Source : (capture d’écran sur une video)  http://www.dailymotion.com/video/x3mt9b1

Comme son nom l’indique “Other 3 Billion” les “trois autres milliards”, l’objectif du projet O3B est d’offrir l’accès à internet haut débit à des individus habitant dans les pays du Sud (dont l’Afrique subsaharienne), qui sont numériquement défavorisés et n’ont pas facilement l’accès au net, faute de moyens et d’infrastructures.

O3B network a obtenu un soutien financier de l’opérateur de satellites SES, du géant de l’internet Google, du leader des opérateurs du câble Liberty Global, de la banque HSBC et la Banque de développement d’Afrique du Sud pour compléter sa mission.

À l’heure actuelle O3B Networks a mis en orbite une flotte de 12 satellites  (de 700 kg chacun) sur les 16 prévus initialement.

Ces satellites évoluent à une altitude de 8000 km et permettant ainsi de réduire la latence à 125 ms. Une avancée par rapport aux satellites géostationnaires classiques (600 ms).

Le débit peut atteindre 500 Mbit/s, mais pour en profiter il faut des antennes paraboliques orientables pour suivre les satellites qui tournent autour de la terre.

Antennes paraboliques orientables

Source : http://www.cite-espace.com/actualites-spatiales/o3b-le-web-haut-debit-qui-vient-de-l-espace/

 

Cette solution est donc plutôt destinée à des opérateurs télécoms ou des entreprises.

Selon O3B, les tarifs proposés seront “de 30% à 50% inférieurs à celui des fournisseurs satellitaires traditionnels.

O3b trunk offre ses prestations aux Madagascar, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Palaos, Le Timor oriental, caraïbe, Île Norfolk, Micronésie, Samoa américaines et représentent aujourd’hui environ 20 % du trafic à travers le Moyen-Orient et l’Afrique (République démocratique du Congo, Soudan du Sud).

Le projet o3B offre plusieurs services :

  • O3B Cell; permet de créer et d’améliorer les connectivités EDGE/3G/LTE.
  • O3B Energy; offre l’accès à internet par satellite d’une manière efficace, fiable et avec un coût flexible pour les plateformes (pétrolières, de recherches …) installées dans la mer ou autres, avec une performance qui s’approche de la fibre optique.

les clients peuvent à distance utiliser immédiatement les solutions ERP, Cloud et les applications informatiques centralisées.

  • O3B Maritime; offre pour la première fois, l’expérience du haut débit en mer visant à satisfaire les besoins des clients inégalés. En fournissant l’accroissement des recettes, l’amélioration du bien-être de l’équipage à partir des débits plus élevés et une plus faible latence (des vitesses d’Internet comparables à celles de la terre) et en offrant ainsi le potentiel pour une plus grande efficacité opérationnelle aux opérateurs de croisière.
  • O3B Gouvernement; Fournit des solutions de communication sécurisées, combinées à une couverture mondiale à des entités gouvernementales, des organisations humanitaires et des agences internationales de maintien de la paix et d’aide.
  • O3B Futures : Thales Alenia Space (groupe Thales) qui a fourni les 12 premiers satellites huit satellites à la société O3B a reçu de cette dernière, une nouvelle commande supplémentaire de 8 satellites plus sophistiqués.

Thales fournira les 8 prochains satellites à l’horizon 2018.

Greg Wyler le fondateur de O3B a quitté l’entreprise en septembre 2014 dernier pour fonder une nouvelle société WorldVu, qui est devenu OneWeb.

A propos de Walid Ben Amor

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.