Le phénomène de l’avocado toast

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedIn

Durant la World Wide Web de 2016, des chercheurs ont démontré que les réseaux sociaux permettaient de constater une uniformisation des modes de vie et des modes de consommation et d’anticiper les phénomènes de gentrification.

Grâce aux réseaux sociaux, on peut s’enquérir des tendances actuelles et constater que les modes de consommation, les modes de vie et les goûts deviennent relativement homogènes. Ce sont les hashtags, ainsi que les abonnements, particulièrement à des pages de décoration et à des pages culinaires (restaurants, blogs food…), qui permettent de le constater. En résultent… des profils personnels identiques.

Tous pareils sur Instagram

Sont en cause des applications comme Instagram, Airbnb et Pinterest, qui répandent dans le monde entier des intérieurs similaires : bois brut, mobilier blanc, plaids douillets, accumulation de bougies, ampoules suspendues, décoration et mobilier d’inspiration scandinave, couleurs pastel…

La même chose a été constatée concernant les goûts culinaires, ainsi l’engouement partout dans le monde est aux brunchs, mais tout particulièrement aux tartines à l’avocat (avocado toasts), véritable phénomène sur Instagram, avec plus de 5 millions de hashtags qui illustrent… l’avocat dans tous ses états (pour la très grande majorité sur des tartines).

Brunch avec un toast à l’avocat et café latte

Mais ce n’est pas tout, la consommation de l’avocat ayant fortement augmenté, son prix au kilo a lui aussi augmenté dans les pays de production, comme au Mexique. Cela a été très loin en Australie où l’avocado gate a fait scandale, des personnes s’indignant que de jeunes gens pouvaient dépenser presque $22 pour des « smashed avocados » dans des cafés hipsters plutôt que de commencer à économiser pour leur avenir.

En cause, le « #foodporn » d’Instagram qui nous impose le contenu de nos assiettes : latte, tartines à l’avocat, brunchs, street food, muesli etc. On peut alors connaître les plats les plus populaires au monde, le site CEWE a indiqué que les sushis étaient le plat le plus instagrammé.

Foursquare et la gentrification de quartiers

Des applications de géolocalisation comme Foursquare ont permis, grâce à la collecte de milliers de données, d’analyser la façon dont les utilisateurs se déplacent, où ils vont, la diversité sociale dans un endroit particulier et de prévoir quand un quartier passerait par un processus de gentrification (phénomène d’embourgeoisement d’un quartier par l’installation d’une classe sociale plus élevée). Cela a été consacré dans une étude par des chercheurs de l’Université de Cambridge sur le quartier de Hackney dans le nord de Londres dont les prix de l’immobilier ont enflé et dont le taux de criminalité a baissé. D’une population modeste le quartier est passé à une population plus bourgeoise.

A propos de Marion DRAPPER

Etudiante en Master 2 Droit de l'économie numérique à l'Université de Strasbourg. Passionnée de musique, de cinéma et de numérique, je m'intéresse particulièrement à la protection des données personnelles mais également à la propriété intellectuelle.

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedIn

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *