Bientôt tous développeurs?

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedIn

L’informatique était considérée il y a encore peu de temps comme un « truc de geek » ou de matheux. Aujourd’hui cela semble moins vrai. Petits et grands peuvent désormais l’appréhender facilement, grâce à des serious game ou MOOC très pédagogiques. Cela sera d’autant plus vrai ces prochaines années, avec l’arrivée de cours sur le numérique dans les écoles. Avec l’intégration de plus en plus importante des technologies de l’information et de la communication (TIC) dans notre vie, les profils d’informaticiens et de spécialistes des TIC deviennent très recherchés. De nouveaux métiers sont en train de se créer : data scientist, marketing business analist, community manager, etc. Pour répondre à ce nouveau besoin le numérique a intégré les écoles.

 

Le numérique à l’école
Depuis la rentrée 2016 le numérique a fait son apparition dans les classes, du primaire jusqu’au lycée.  Afin d’harmoniser le niveau d’apprentissage, la CNIL a publié un « Référentiel international de Formation des élèves à la protection des données personnelles » à destination des enseignants, accessible ici. Celui-ci doit encore être amélioré mais il permet de connaître dans les grands axes les thèmes qui seront abordés.
A cela s’ajoute des formations destinées aux enseignants qui, il faut l’avouer, se retrouvent démunis face à ce nouvel enseignement.

EDUCNUM, le site d’éducation au numérique de la CNIL, indiquait dans un article d’août dernier, la création de deux programmes de formation – initiation – au numérique.
Le projet class’code, vise la formation de 300 000 enseignants et animateurs « à la pensée informatique ». Il s’agit de 5 modules composés de MOOC et de rencontres permettant de « comprendre les concepts clés de l’informatique et les enjeux de société qui y sont liés ». Plus d’info ici.
Le projet D-clics du numérique, propose lui aussi une formation aux personnes en contact avec les jeunes (enseignants, formateurs, médiateurs). Celles-ci découvrent, à travers différents parcours, les compétences informatiques et de programmation (coding, robotique, etc.), le numérique comme outil de créativité (photo, vidéo) et le numérique vecteur d’expression (réseaux sociaux, journaux en ligne, etc.). Pour plus d’information, rendez-vous ici.

En 2015 le gouvernement a lancé la grande école du numérique. Il s’agit d’une campagne de labellisation de formations en numérique. L’objectif pour fin 2017 est la formation de 10 000 jeunes sans emploi ni diplôme. Le gouvernement souhaite ainsi répondre au chômage des jeunes grâce à ces formations courtes et pour certaines menées différemment d’un enseignement classique. A l’image de UHA 4.0 qui propose une formation diplômante, sans cours ni examen ! Pour en savoir plus, cliquez ici ! Retrouvez l’ensemble des formations labellisées, ici ou .

 

Et si vous aussi vous vous y mettiez ?!
L’initiation à l’informatique et au numérique ne s’adresse pas uniquement aux enseignants et aux jeunes décrocheurs. Tout le monde peut s’y intéresser. Les MOOC et plateformes se développent. OpenClassrooms fait partie des sites les plus connus et est sans doute le plus accessible pour un débutant. Ce site permet de suivre des cours dans différents domaines se rapportant au numérique. Il est possible de suivre un cours pris isolément ou bien de suivre un parcours permettant, pour certains, d’obtenir un diplôme. Il existe deux types d’offre : gratuite ou payante. Les demandeurs d’emplois peuvent bénéficier d’un partenariat entre cette plateforme et pôle emploi, leur permettant pendant 3 mois renouvelables d’accéder à l’offre premium. Plus d’info ici.
Autre site d’apprentissage connu, codecademy (ici). Il permet d’apprendre les différents langages informatiques, tels que le HTML, PHP, Python, SQL, Java, etc.
Troisième site que l’on peut citer khan academy (ici), celui-ci plus diversifié, propose des cours sur différentes matières (science, maths) dont l’informatique.

Il existe ainsi de nombreux sites, votre choix se fera au regard du mode d’apprentissage (MOOC, vidéos, quizz, etc.) ou bien selon l’interface que vous jugerez plus ou moins agréable ou intuitive. Pas besoin d’être un petit génie pour apprendre à coder, alors lancez-vous !

A propos de Tiphaine D.

Étudiante en Master 2 Gestion et droit de l'économie numérique.

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedIn

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *