Shadow : le PC du futur

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0

A l’heure du « cloud computing » aucun secteur n’est épargné. C’est donc naturellement, que les entreprises ont investi dans le gaming sur PC, en proposant un service de « Cloud gaming« . Ces consommateurs étant friands d’innovation, mais surtout cherchant à optimiser au mieux leur expérience de jeu sont une clientèle de choix pour Blade, cette start-up française qui semble avoir réussi à relever le défi.

Blade; précurseur sur le marché du Cloud gaming

Blade est une start-up française présidée par Emmanuel Freund, la société a vu le jour en octobre 2015. Malgré son « jeune âge » elle a réussi en 2016 à lever près de 13 millions d’euros pour son projet qui fut soutenu par de nombreux investisseurs, notamment Pierre Koscisusko-Morizet ou encore l’homme d’affaires d’origine thaïlandaise, Nick Supipat.

La société Blade souhaite proposer un service de Cloud gaming à ses clients, cela leur permet de jouer à un jeu vidéo sans qu’aucun fichier de ce dernier soit installé sur son ordinateur. Cette offre est réalisée par le biais d’une location de matériel via un abonnement. Le Shadow (nom donné à son ordinateur) envoi directement les informations de son utilisateur à des serveurs situés à Marcoussis (Sud de Paris). L’objectif étant de nous faire abandonner nos ordinateurs actuels, bien trop coûteux et volumineux, pour le Shadow tout aussi performant et compact.

Fonctionnalités et prix du Shadow

Le boîtier du Shadow se compose de 2 ports Display Port, 2 ports USB 3.0 et 2.0, un port Ethernet, une connexion Wifi et Bluethooth ainsi que des connectiques audio (entrée et sortie). Mais ce qui nous intéresse le plus se situe au niveau des serveurs. Ces derniers sont constitués d’un processeur Intel Xeon, une carte graphique NVIDIA GeForce GTX 1070, 12 Go deRAM, 256 Go SSD et une licence Windows 10. Chaque client dispose de sa propre carte graphique offrant une qualité HD et 4K et de son espace de stockage sur les serveurs. Seul le CPU et la mémoire vive sont partagés entre les utilisateurs.

Le boîtier Shadow est gratuit, il faut uniquement payer un abonnement mensuel :

  • 29,95€ pour un engagement d’un an
  • 34,95€ pour un engagement de 3 mois
  • 44,95€ sans engagement.

 

La configuration de cet ordinateur du futur est estimée entre 1400 et 1800 euros. Pour 3 ans d’abonnement on payerait donc 1080€, c’est donc moins chère qu’un ordinateur fixe qui aurait la même configuration du Shadow, à cela on peut rajouter les économies d’énergies réalisées avec le Shadow qui ne consomme que 15 Watts contre 200 Watts en moyenne pour un ordinateur classique. De plus, la société Blade promet des mises à jours constantes des matériaux qui constituent les serveurs pour une qualité constante et un gameplay optimal pour ses clients.

La question de la sécurité

Depuis la présentation du Shadow, de nombreuses interrogations apparaissent notamment au sujet de la sécurité des données qui sont stockées dans les Data centers de la société française. Blade assure que l’accès aux serveurs est limité et que les données sont cryptées. Mais difficile pour certains consommateurs de passer d’un accès à un disque dur physique dans un ordinateur fixe à leur propre domicile, à un service de Cloud à distance. La société conseille tout de même de protéger la machine comme un ordinateur classique avec un anti-virus, un anti-malware ou encore un pare-feu.

Pour plus d’informations sur le PC du futur vous pouvez cliquez ici.

A propos de Jassin SKRIJELJ

Etudiant en M2 Commerce Electronique à l'Université de Strasbourg

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *