Etats-Unis : La FTC condamne Vizio pour une collecte de données personnelles sans le consentement explicite des utilisateurs

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0

Le fabricant américain de télévisions connectées, Vizio, a accepté de payer, le lundi 6 février 2017, 2,2 millions de dollars (soit 2 millions d’euros) suite à une plainte déposée en février 2014 par la Federal Trade Commission (FTC) et la New Jersey Division of consumer affairs en raison d’une collecte de données personnelles réalisée sans le consentement des intéressés.

11 millions et 2,2 millions de dollars. 11 millions c’est le nombre de consommateurs américains dont les données personnelles ont été traitées sans leurs consentements2,2 millions de dollars correspond au montant versé, lundi 6 février 2017, par Vizio à la FTC (Commission fédérale du commerce en français) et à la New Jersey Division of Consumer Affairs.

© Pixabay

Une collecte de données personnelles en masse. Selon la FTC*, Vizio analysait ce que regardaient les propriétaires des télévisions seconde par seconde, qu’il s’agisse d’un programme télévisé, d’un DVD ou d’un service de streaming notamment. De plus, le fabricant américain de télévisions connectées détenait également d’autres données personnelles comme l’âge, le sexe, le salaire, le niveau d’éducation, la situation maritale ou la taille du foyer.

Vente des données personnelles. Selon la FTC, l’entreprise américaine vendait les données à d’autres sociétés qui les utilisaient pour diverses raisons dont le marketing ciblé.

Absence de consentement de la part des consommateurs. Ce qui dérange la FTC notamment, ce n’est pas la collecte et l’exploitation de ces données, mais le fait que celles-ci se fassent sans le consentement des consommateurs.

Absence d’information des consommateurs. De plus, c’est par l’activation de la fonctionnalité « Smart Interactivity » (Interactivité Intelligente en français) que la collecte de données s’effectuait. Or, cette fonctionnalité était présentée comme permettant des offres de contenu et des suggestions et ne précisait à aucun moment une quelconque collecte de données.

Sanctions. Outre l’amende, le tribunal de district des Etats-Unis pour le district du New Jersey (The United States District Court for the District of New Jersey en anglais) juge que l’entreprise américaine devra supprimer toutes les données collectées illégalement avant le 1er mars 2016 et le fabricant devra pour l’avenir demander le consentement de ses utilisateurs pour activer une telle option. Aussi, elle devra mettre en place un programme de protection de la vie privée, contrôlé tous les deux ans.

* Il est précisé selon la FTC car, Vizio nie les faits même si l’entreprise a accepté de payer l’amende.

A propos de Cindy R.

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *