Le phénomène Raspberry Pi

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedIn
La Raspberry Pi dans un boitier

Le Raspberry Pi dans un boitier
Source : Wikipedia, Photo : Ayata

Avez-vous déjà entendu parler du Raspberry Pi ? Déjà vendu à plusieurs millions d’exemplaires, peu de gens connaissent pourtant ce micro-ordinateur créé par la fondation Raspberry avec pour but « d’éduquer  les adultes comme les enfants à l’informatique, résoudre des problèmes et s’amuser»,  pour répondre à une des maladies de notre société : nous consommons plus que nous créons.

Un micro-ordinateur puissant pour moins de 50 dollars

Sorti en février 2016, le Raspberry Pi 3 est le dernier modèle de Raspberry Pi et vient remplacer le Raspberry Pi 2 Model B.

Pour faire simple, c’est une carte mère qui comporte tout ce qu’un petit ordinateur portable peut avoir aujourd’hui (y compris de quoi se connecter en Wifi et Bluetooth) sauf qu’il n’y a ni écran ni clavier ni souris, ni même un boitier ! Pourquoi ne pas les fournir ? Le but est d’utiliser ce que vous avez chez vous pour éviter le gaspillage de matériel et garder un prix accessible.

La Raspberry Pi 3 Modèle B

Le Raspberry Pi 3 Modèle B ; Source : Wikipedia

Pour se servir d’un Raspberry Pi comme d’un ordinateur classique, il vous faut malgré tout quelques prérequis matériels : un écran avec une entrée HDMI (ou un adaptateur DVI-HDMI si besoin), un câble HDMI, un clavier et une souris USB (ou Bluetooth), une alimentation de 5V et 2.5A, ainsi qu’une carte SD de 8GB qui contiendra le système d’exploitation. Des « kits de démarrage » sont disponibles sur internet pour un prix inférieur à 70 euros (boitier et carte SD avec OS compris).

 Le Raspberry Pi : un cri d’alarme contre l’ignorance et la consommation non-éclairée de la technologie numérique

La fondation Raspberry Pi est à l’origine de cet ordinateur « low-cost ». Il s’agit d’une association britannique fondée en 2008 dans le but de « promouvoir l’éducation des adultes et des enfants, en particulier dans le secteur de l’informatique et de tout ce qui y est lié ». Dans le but de rendre ce projet le plus accessible possible, ils ont lancé en novembre 2015 le premier ordinateur à 5 dollars avec des capacités satisfaisantes : le Raspberry Pi Zero.

« Depuis des années, les écoles enseignent comment utiliser des programmes informatiques, mais jamais comment les créer. Au même moment, il y a un penchant vers les technologies digitales qui encourage la consommation plutôt que la création. Aussi bien à l’école que chez nous, nous sommes des consommateurs et non des créateurs ».

La fondation Raspberry

L’association et leurs micro-ordinateurs s’adressent donc particulièrement aux enfants et aux adolescents. Elle fournit d’ailleurs aux parents, éducateurs et professeurs les outils nécessaires pour se former.

Les activités destinées aux enfants sur le site de Rapsberry Pi

Capture d’écran des activités destinées aux enfants sur le site de Raspberry

La rencontre inattendue avec le marché du DIY

Plus que l’éducation au codage ou à l’électronique, le Raspberry Pi rencontre également un véritable succès dans le mouvement « Do It Yourself » (« Faites le vous-même ») en donnant l’occasion à des créateurs, en herbe ou non, de mettre sur pied leurs projets à un prix modique. La carte est a priori utile à n’importe quel projet, de la programmation à la robotique en passant par la domotique.

Quelques créations que vous pourriez réaliser : un ordinateur dans une valise,  un petit serveur web, un jukebox, une table d’arcade, un synthétiseur, un miroir connecté, une game-boy, un distributeur automatique de croquettes pour votre animal de compagnie… Le web regorge de tutoriels utilisant cet ordinateur de la taille d’une carte de crédit.

De quoi donner des idées au petit génie qui sommeille en vous !

 

A propos de Arnaud CARAMELLI-JOURET

Etudiant du Master 2 Commerce Electronique et stagiaire Business Developer chez Atsukè pour le ticket sur mobile.

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedIn

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Caramelli dit :

    Sujet très intéressant , bien expliqué, bravo ,,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *