« Brains vs AI » : Tournoi de poker entre l’Homme et la Machine

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedIn

Après la victoire incontestée de l’intelligence artificielle DeepMind de Google (AlphaGo) face aux joueurs professionnels du jeu de go, c’est au tour des joueurs de poker d’affronter les ordinateurs.

 

L’évolution de l’intelligence artificielle

La première fois où un ordinateur battit un champion du monde d’échecs remonte à 1997 , avec la défaite de Garry Kasparov face au DeepBlue d’IBM. Depuis, l’intelligence artificielle évolue de plus en plus rapidement. L’année dernière, le champion du monde de go, Lee Sedol, s’est incliné face au AlphaGo de Google. Vingt ans séparent ces deux victoires et ce pour une simple raison.

 

Source : Wikipedia.org

Afin de jouer et gagner à certains jeux, l’intelligence artificielle utilise un arbre de jeu.
Celui-ci représente tous les coups possibles à partir de n’importe quel état du jeu. Si sur un jeu basique comme le Morpion, l’arbre reste assez simple, il devient tout de suite plus fourni lorsqu’on passe sur un jeu plus complexe comme les échecs ou le jeu de go.

AlphaGo, afin d’effectuer le meilleur coup possible a été doté, en plus d’une grande puissance de calcul, de « machine learning » (apprentissage automatique) c’est-à-dire que l’IA obtient une analyse prédictive à partir de données récoltées au préalable.

 

« Brains vs AI »

Battre des joueurs de go ou d’échecs est une chose mais le poker est une autre étape à franchir pour l’intelligence artificielle. En effet, au poker, les mains de chaque joueur permettent de n’avoir qu’une vision incomplète du jeu. À cause de cette information asymétrique, l’IA sera confrontée à certaines tactiques comme le bluff.

Début 2017, des chercheurs de l’Université canadienne d’Alberta et de deux universités tchèques, Charles et Polytechnique de Prague, ont déclaré que leur programme d’intelligence artificielle « DeepStack » était le premier à battre des joueurs professionnels de poker.

Source : RiversCasino

Une autre IA, nommée « Libratus », mise au point par le professeur Tuomas Sandholm et son assistant Noam Brown de l’Université Carnegie-Mellon en Pennsylvanie, dispute à l’heure où j’écris ces lignes, un tournoi de poker « Brains vs AI » (Format Heads up No-limit Texas Hold’em) face à quatre joueurs professionnels, avec en jeu 200 000 $.

Si jamais cette IA donnait des résultats satisfaisants, cette technologie pourrait se révéler utile dans d’autres domaines comme l’entreprenariat ou le domaine militaire. En effet, ces domaines nécessitent de prendre des décisions stratégiques en s’appuyant sur des informations incomplètes voire erronées. Quand l’être humain serait en proie au doute, une IA pourrait prendre les rênes.

En attendant, vous pouvez voir ou revoir les parties effectuées par Libratus directement sur Internet.

A propos de François REN

Etudiant en Master 2 Droit de l'Economie Numérique et titulaire d'un Master 1 Droit des affaires, je suis passionné par les nouvelles technologies et les jeux vidéos.

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedIn

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *