Creepypasta, les légendes inspirées du web

Ces histoires, s’apparentant aux légendes urbaines, naissent et circulent à travers le web. Elles sont inventées de toutes pièces par des internautes et ont vocation à effrayer les lecteurs.

Creepypasta, qu’est ce que c’est ?

Il s’agit de la contraction entre le mot « creepy » signifiant effrayant et le mot « pasta » faisant référence au copy-paste (copier/coller).

Ces fictions s’inspirent de l’existence d’entités mystérieuses et sont présentes sur divers supports. Par exemple, des épisodes perdus de Mickey Mouse et Les Simpson seraient mystérieusement réapparus.

Elles entrent dans la catégorie du « hoax », c’est-à-dire du canular numérique.

Naissance et évolution du concept

Le concept apparaît en 2007 sur le forum à image 4chan et se popularise en 2010. Il s’agit du prolongement des folklores ou des légendes urbaines qui circulent désormais sur un support virtuel : écrit, son, photo, vidéo…

Fonctionnement

L’intérêt est de raconter certains éléments d’une histoire mais surtout d’en taire une partie afin de laisser l’imagination des lecteurs se développer.

Des sites web dédiés aux creepypasta permettent de les collecter et d’en créer de nouvelles. La viralité augmente la diffusion de ces contes et en fait des légendes qui entrent dans la culture populaire, à l’image de Slender Man.

Le cas Slender ManCrédits : Artwork by Nick Tyrrell via deviantart

En 2014, une tentative de meurtre d’une adolescente en « offrande » à Slender Man, l’a popularisé.

En 2009, lors d’un concours d’images paranormales sur le forum Something Awful, Eric Knudsen publie des photos regroupant des enfants accompagnés d’une silhouette élancée et fantomatique vêtue d’un costume noir.

Cette fiction a ensuite été reprise et déclinée en masse sur internet en s’inspirant d’autres légendes telles que Noppera-bō ou le Roi des Aulnes. La communauté internet lui a permis de devenir une creepypasta à part entière. Ainsi Slender Man est devenu un personnage sans visage, traquant et kidnappant des enfants.

La popularité de ce personnage est telle que son histoire a été reprise dans divers films et séries. Slender Man aura même son propre film en 2017.

Le cas Suicide Mouse

Il s’agit d’un épisode perdu de la saga que Walt Disney aurait créé dans les années 1930. Suite au visionnage de cette séquence, un employé de la firme se serait suicidé.

Dans cette vidéo, la mascotte déambule dans la rue et le décor, terne, défile en boucle.

Tout à coup, l’écran devient noir et le son est coupé. La bande-son reprend : cris et lamentations angoissants surgissent alors que l’écran reste noir.

Lorsque l’image réapparaît, l’ambiance est encore plus inquiétante : Mickey erre avec un sourire démesuré et des cris de plus en plus terribles retentissent. Le décor s’assombri ; fenêtres cassées, flammes, devantures abîmées, sol fissuré… La rue est désormais complètement détruite.

Son visage s’assombri, sa démarche s’accélère, ses yeux deviennent blancs, il affiche toujours ce sourire inquiétant et finit par succomber, surement à la folie. Ultime touche de macabre, une seringue s’échappe de sa poche et l’accompagne dans sa chute.

Si cette vidéo a bien été réalisée par Walt Disney, on peut se demander si elle n’avait pas pour but de contrebalancer le monde féérique de la firme.

Quoi qu’il en soit, si vous aimez inventer des histoires effrayantes, internet est votre ami.

A propos de Aline DOUARD

Etudiante en Master 2 « Droit de l’Economie Numérique » à l’Université de Strasbourg après avoir suivi un Master 1 « Droit des affaires au sein de la même université.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Guillaume dit :

    Bonjour Aline Douard,

    Très sincèrement, un grand merci pour la qualité de votre article qui a pu éclairer mon fils de 13 ans, malgré son avis très arrêté sur le sujet. Serait-il possible de me communiquer vos références bibliographiques que vous auriez éventuellement pu consulter, concernant le sujet des Creepypasta.

    En vous remerciant,

    Bien cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website stores some user agent data. These data are used to provide a more personalized experience and to track your whereabouts around our website in compliance with the European General Data Protection Regulation. If you decide to opt-out of any future tracking, a cookie will be set up in your browser to remember this choice for one year. I Agree, Deny
676