La multiplication des objets connectés dans le domaine sportif

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0

Sport et objets connectés font-ils bon ménage ?

Initialement plutôt opposés, les deux secteurs se rencontrent et se confondent de plus en plus avec pour la plupart le même objectif, l’augmentation de la pratique ou de la performance sportive.

Courir au milieu d’une forêt, décharger le stress accumulé tout au long de la journée, aller marcher à la montagne, couper avec le boulot… déconnecter quoi ! Jusqu’ici, rien de numérique, plutôt l’inverse même. La place du numérique grandissant dans la société, cette technologie n’a pas épargné le secteur sportif dans lequel elle s’implante de plus en plus. Selon une étude du cabinet anglais Juniper Research, le marché des objets connectés pour le sport devrait attendre les 18 milliards de dollars en 20181 contre 5 milliards actuellement.

Nike, précurseur avec son capteur « Nike + »

En juillet 2006, Nike sort le Kit Nike + composé d’une puce et d’un récepteur pour pouvoir recueillir les informations en temps réel. Puce Nike + Le dispositif mesure et enregistre toutes les statistiques, telles que la distance parcourue ou la vitesse, relatives à la course à pied. Cette puce qui s’intègre dans la chaussure permet d’avoir un tracé GPS ainsi que l’historique des entraînements effectués. En se connectant au site Nike+, il est alors possible d’accéder à des programmes d’entraînement pour progresser ou défier les autres utilisateurs du monde entier.

Par la suite, Nike a développé tout un programme d’entraînement avec des coachs virtuels personnalisés accessibles en ligne et via l’application.

Une fois les coureurs connectés entre eux, Nike a eu l’idée de proposer aux coureurs qui le désirent un rapprochement social. Effectivement, le géant des produits sportifs a mis en place le « Run Club » avec des rassemblements devant ses magasins à certaines heures pour les adeptes et avec la mise en place de coachs, cette fois-ci en chair et en os !

L’explosion des objets connectés sur le marché sportif

Au vu du succès rencontré par la puce Nike +, en rupture de stock pendant plusieurs semaines après sa sortie, le marché des objets connectés en relation avec l’activité physique a explosé.

De nos jours, on met des puces et des capteurs partout pour accompagner et mesurer nos activités physiques. Tennis, football, rugby, aucun sport n’est épargné par la vague numérique. Des plus farfelues comme le protège-dents connectéCapteur sport pour mesurer l’intensité des chocs ou le bandeau mesurant le rythme cardiaque, on passe vite aux incontournables comme le bracelet ou la montre connectés.

De plus en plus pointu, ils nous livrent un résumé complet de nos journées et activités physiques. Les entreprises historiques (Nike, Adidas, Babolat…) ne sont plus les seuls protagonistes de ce marché qui a vu arriver les acteurs issus de l’électronique et du numérique (Fitbit, Pebble, Garmin…).

Désormais, on trouve un nombre exponentiel d’objets connectés pour tous les sports et toutes les applications. Selon une étude effectuée par Lux Research2, les attentes des consommateurs et des sportifs se tournent vers le conseil et l’instruction. Les Capteur dorsaleathlètes souhaitent que les constructeurs jouent davantage un rôle actif en prodiguant davantage de conseils. Ces conseils pourraient informer l’utilisateur sur des méthodes pour éviter de se blesser ou être en meilleure santé.

Récemment, la marque californienne Oakley en partenariat avec Intel a sorti des lunettes connectées « Radar Pace » avec conseils et informations d’un coach vocal intelligent. Dans un marché super-concurrentiel, la multifonctionnalité représente l’avenir de l’activité. Le futur de l’objet connecté est de proposer des fonctionnalités supplémentaires et différentes pour se différencier de ses concurrents.

Les objets connectés au service de la sécurité

De nos jours, les fabricants intègrent de plus en plus la notion de sécurité dans les objets connectés. Casque connectéC’est dans cette optique que plusieurs fabricants ont conçu des casques connectés et intelligents pour plus de sécurité. En plus d’avoir une fonction de traqueur d’activité (GPS, vitesse, durée etc.), le casque intelligent est un atout pour la sécurité de l’utilisateur. Il se compose de divers capteurs et
autres altimètres permettant de surveiller les paramètres tels que la vitesse, la position et l’orientation.
En cas de changement brutal de ces mesures, ces appareils/casques intelligents interprètent cela comme une possibilité d’accident. Si l’appareil pense qu’il y a eu une chute, une alarme s’actionne pour vérifier la condition de l’utilisateur. Si ce dernier ne répond pas, un signal de détresse est envoyé aux contacts d’urgence prédéfinis en amont et aux autorités locales incluant les coordonnés GPS. Cela peut se révéler salvateur pour des sports tels que le VTT ou le ski où les surfaces de recherche sont souvent très étendues.

A propos de Guillaume BAUDE

Etudiant dans le master 2 commerce électronique de l'université de Strasbourg

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *