Le shopping VR, une menace pour les magasins physiques ? L’exemple de Buy+

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0

Durant le festival du shopping “Singles Day” du 11 novembre 2016, Alibaba propose aux consommateurs d’essayer des produits en réalité virtuelle* grâce à la plateforme Buy+. La réalité virtuelle (VR) est l’une des tops technologies dans le monde et Alibaba suit donc la mode de la VR.


Le Double 11

C’est le Singles’ Day chinois,  la date du 11/11 est la métaphore de  quatre célibataires. Ce jour de fête apparu en 1993 sur un campus universitaire et a depuis pris une toute autre ampleur. Récupéré par les entreprises ciblant les jeunes, il devient peu à peu une grande fête de la consommation. Et donc une journée cruciale pour la première plateforme marchande du pays, qui se l’approprie à partir de 2009 en orchestrant 24 heures de promotions. Se nourrissant de l’essor du commerce électronique chinois, le “Double 11” est rapidement devenu un succès.


Buy+ est une nouvelle plateforme lancée par le géant chinois de l’e-commerce. Cette plateforme offre à ses clients la possibilité de faire du shopping en réalité virtuelle. Les produits peuvent pivoter à 360 degrés, les informations sont plus nombreuses et les articles peuvent être achetés directement. Cela signifie que nous pouvons faire du shopping chez nous comme dans les magasins. Comme tout le monde le sait, le shopping en ligne a un défaut : nous ne pouvons pas toucher directement les articles qui nous intéressent. En fait, la technologie VR offre une expérience vivante aux clients. Autrement dit, nous touchons quasiment les biens vendus en ligne depuis chez nous. Shopping VR nous permet d’économiser le coût des courses,  que ce soit le temps ou le déplacement.
Mais d’un certain point de vue, on considère que les magasins physiques subiraient une menace causée par le shopping VR.


Shopping VR vs Shopping traditionnel

S’agissant du shopping VR, actuellement, des limites existent encore pour les clients et les vendeurs.
Tout d’abord, l’équipement de VR n’est pas répandu comme le smartphone. C’est une limite matérielle. Aujourd’hui, seule une petite quantité de clients et de vendeurs peuvent faire du shopping en VR.
Ensuite, la VR est en cours de recherche et développement, cette technique n’est pas mûre. Les clients qui ont fait l’expérience de  la VR expliquent qu’ils ont eu des vertige. Certaines personnes n’acceptent pas la réaction physiologique apportée par l’équipement de VR. C’est une limite immatérielle. De plus, le shopping est une activité qui prend du temps. Sans aucun doute, les produits de VR actuels ne donnent pas aux clients une expérience confortable pendant toute la journée.
Enfin, le désir d’achat est souvent provoqué pour les consommateurs par une atmosphère réelle, comme dans les magasins Galeries Lafayette pendant les 3J, par exemple. Aujourd’hui, pour la VR, il est difficile de recréer l’atmosphère vivante que l’on retrouve dans ces magasins.
Le shopping VR est en cours de développement,  et à court terme, nous ne voudrions pas renoncer au shopping traditionnel. Pour le futur ? You never know.

 

*L’expression « réalité virtuelle » (ou multimédia immersif ou réalité simulée par ordinateur) renvoie typiquement à une technologie informatique qui simule la présence physique d’un utilisateur dans un environnement artificiellement généré par des logiciels, environnement avec lequel l’utilisateur peut interagir.

Sources:
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Réalité_virtuelle
http://www.journaldunet.com/ebusiness/commerce/1187760-global-shopping-festival-11-11-2016-alibaba-chine-commerce-du-futur/
https://www.retaildetail.be/nl/news/m-tail/alibaba-lanceert-buy-voor-vr-shopping
http://it.sohu.com/20160510/n448602477.shtml
http://www.vrrb.cn/guandian/4389.html

A propos de Lidan WAN

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *