L’e-santé face à la protection des données personnelles : quelles perspectives ?

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0

La révolution de la santé numérique est en marche. Dans un monde toujours plus connecté, les données médicales transitent vers le Cloud comme n’importe quelle information. Comment concilier développement de la santé numérique et sécurisation des données personnelles ?

Crédit image : Copyright Nonnakrit-Shutterstock.com

LA SANTE NUMERIQUE, UN MARCHE D’AVENIR

Quand le numérique et la technologie se mettent au service de l’univers de la santé c’est un océan de nouvelles possibilités qui s’ouvre.

Mais ce déploiement implique la collecte et le transit de données de santé, des données particulièrement sensibles en raison de leur caractère intime et de leur valeur.

QUE SE CACHE T-IL DERRIERE LE TERME D’E-SANTE ?

L’e-santé ne se résume pas à la télémédecine ou aux applications mobiles. Ce terme désigne plus généralement l’application des nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) au domaine de la santé et du bien être.

L’e-santé englobe ainsi une multitude de produits et de services visant à améliorer le quotidien et le suivi des patients. Il s’agit aussi bien de plateformes de prise de rendez-vous, de téléconseil, de télésurveillance, d’objets connectés etc.

VERS UN MEILLEUR SUIVI MEDICAL ?

L’exploitation des données collectées permettrait ainsi d’améliorer la prévention et le suivi des patients. Pour les personnes souffrant de maladies chroniques, les objets connectés représentent une énorme avancée, assurant un suivi en temps réel.

Mais de façon plus globale, c’est le quotidien de tous qui pourrait s’en trouver facilité, permettant une meilleure compréhension de notre état de santé.
La projection est tentante : un univers dans lequel le patient serait maitre de son propre dossier.

La création d’un Big Data de la santé offrirait un panel de solutions individualisées en matière de santé et des ressources infinies pour la recherche.

QUELS DANGERS POUR NOS DONNEES PERSONNELLES ?

Si de manière générale les français sont plutôt favorables à l’e-santé, ils ne semblent pourtant pas prêt à passer à une dématérialisation complète. Le risque de piratage et de vol de nos données personnelles médicales est réel, et les cybercriminels sont bien conscients de leur valeur.

Un vol d’un numéro de sécurité sociale a des conséquences bien plus graves qu’un vol de numéro de carte bancaire, permettant par exemple l’usurpation d’identité.

Mais au delà des failles de sécurité, ce sont également les dérives commerciales qui sont à craindre.

CE QUE DIT LA REGLEMENTATION ?

A ce jour, il n’existe pas de réglementation spécifique aux objets connectés. Les données personnelles sont en revanche soumises à la loi Informatique et Libertés dont la protection assez stricte empêche les dérives. Le nouveau règlement européen a par ailleurs renforcé cette protection en consacrant, entre autre, le contrôle par l’individu de ses propres données.

Les données sensibles telles que les données de santé sont soumises à une règlementation plus spécifique encore. Leur collecte nécessite le consentement éclairé de l’utilisateur et elles doivent être hébergées sur des serveurs agréés domaine de santé.

Dans tous les cas, il est nécessaire de sensibiliser les utilisateurs, qui doivent faire preuve de vigilance et adopter les bons gestes pour se prémunir contre les fraudes et autres dérives.

Le défi de la « Stratégie nationale e-santé 2020 » sera d’assurer le bon développement de la médecine connectée, dans le respect de l’éthique et la sécurité.

A propos de Claire COLONNA

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *