Marketplace: Facebook lance sa première plateforme de e-commerce

Afin de concurrencer les avant-gardes des ventes en ligne, Ebay et Craigslist, Facebook offre à ses utilisateurs une nouvelle fonctionnalité de petites annonces.

Source : http://newsroom.fb.com/news/2016/10/introducing-marketplace-buy-and-sell-with-your-local-community/

Le roi du social networking constate qu’environ 450 millions de ses membres utilisent déjà leur profil Facebook et leur réseau de contacts pour faire du commerce, mais cela se limite dans le cadre de groupes consacrés. Désormais, Facebook met en place une plateforme spécialisée, baptisée Marketplace, pour garder les internautes sur son site le plus longtemps possible.

Pour l’instant, il existe seulement sur les appareils mobiles qui utilisent le logiciel iOS ou Android. Marketplace n’est disponible que pour 4 Etats actuellement (USA, RU, Australie et Nouvelle-Zélande) et seulement pour les personnes de plus de 18 ans. Facebook s’est engagé à diffuser le service dans plusieurs Etats dans les prochains jours et à le rendre aussi disponible sur les ordinateurs.

Source : skai.gr

Comment ça fonctionne ?

Le service est réservé uniquement aux particuliers. L’icône du Marketplace remplace celle de Messenger sur l’application mobile de Facebook.
Dès qu’on trouve un objet qui nous intéresse, on clique sur son image afin de voir sa description, mais aussi des informations pour le vendeur, y compris son profil Facebook et sa localisation. Puis on lui envoie un message et c’est aux deux parties de choisir le mode de paiement et la livraison de l’objet. Facebook précise qu’il ne s’occupe pas du paiement.
Si on est le vendeur, on prend une photo de l’objet, on introduit le nom, les descriptions et le prix, on confirme sa localisation, on choisit une catégorie d’objets et on poste son offre sur la plateforme.

Premières expériences :

En deux jours de lancement, Marketplace a vu une pléthore d’annonces illégales, y compris la vente de drogues, d’armes ou même … de bébés ! Mary Ku, la directrice des produits chez Facebook, a expliqué qu’il s’agissait d’un «problème technique» qu’ils allaient gérer rapidement. En effet, Facebook a mal paramétré ses filtres, de façon qu’il s’est trouvé incapable d’identifier des annonces qui violaient ses conditions d’utilisation.

On attend le prochain épisode de cette offensive… !

A propos de Iliana KOUTOULAKOU

Etudiante en M2 Droit de l'Economie Numérique. Passionnée par les enjeux du traitement et de la protection des données personnelles. Porte un vrai intérêt aux objets connectés et au Big Data.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.