Inauguration du premier morceau de maison imprimé en 3D en France

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn2

Le 20 septembre 2016 a été inauguré, sur le campus de Dassault Systèmes de Vélizy-Villacoublay, le premier bâtiment réalisé entièrement par une imprimante 3D en France. Certes ce n’est pour l’instant qu’une sorte d’entrée de la maison, mais des entreprises françaises se sont lancées dans le développement de cette technologie.

http://www.20minutes.fr/high-tech/1929135-20160923-visite-entree-future-maison-imprimee-3d-autres-pieces-feront-attendre – Christophe SAFRIN

Caractéristiques

Ce bâtiment a été nommé le Pavillon 3D. On appelle aussi cette technique de l’impression 3D dans la construction, une « construction additive ». Se sont 20m² qui ont été imprimés en 20 heures. Un béton spécialement conçu pour les imprimantes 3D a été utilisé. Pour réaliser cet exploit, 3 acteurs ont été nécessaire : la start up XtreeE pour l’imprimante 3D, Dassault Systèmes pour la plateforme 3DEXPERIENCE, ABB pour le béton et LafargeHolcim pour le robot. Le bâtiment a été construit en deux temps : les parois puis le toit.

Fonctionnement

Le premier pas dans la réalisation d’un bâtiment en 3 dimensions se fait par un outil numérique qui a été développé par la société Dassault Systèmes : 3DEXPERIENCE LAB. Au travers d’un logiciel de simulation, on dessine l’objet par ordinateur, puis on ajoute les éléments pour obtenir une image 3D. Pour finir, l’imprimante (ou plutôt le robot) se met au travail et réalise l’image dans la réalité. Le robot fonctionne par superposition d’un grand nombre de couches de matière intégrant des temps de séchage.

D’autres pays ont déjà réalisé l’exploit de construire des maisons entières par imprimante 3D

Il y a eu à Dubaï une construction de bureaux sur 250m² en moins de 3 semaines au cours du mois de mai 2016. Auparavant, il y a eu la société chinoise WinSun Decoration Design Engineering qui a construit une dizaine de maisons de 200m² en 24 heures au mois d’avril 2014.

Transformation de la construction traditionnelle

Cette technologie permettra de réaliser des constructions plus rapidement, moins chères et même peut être plus écologiques – en utilisant des matières recyclées. Mais le secteur du BTP sera évidemment touché. Par exemple, pour la construction à Dubaï des bureaux par imprimante 3D, il a fallu 50% du personnel en moins par rapport à une construction traditionnelle.

L’expansion de l’innovation ne se fera pas avant des années

Pour l’instant, il reste des choses à revoir : d’abord le temps de construction, ensuite le coût de la construction et enfin les matériaux. En effet, les matériaux ne sont pas encore certifiés. De plus, les règlementations en matière de construction sont strictes. Il faudra donc encore attendre avant que les particuliers puissent voir leur maison imprimée en 3D.

 

A voir aussi :

http://blog.economie-numerique.net/2015/11/19/limpression-3d-revolutionne-le-secteur-du-btp/
http://blog.economie-numerique.net/2015/03/05/limpression-3d-revolutionnaire-qui-batit-des-maisons-en-chine/

 

A propos de Justine WANDER

WANDER Justine, étudiante M2 Gestion et droit de l’économie numérique à l’Université de Strasbourg, passionnée par le droit numérique et les nouvelles technologies

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn2

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *