Uber capitule en Chine en fusionnant ses activités avec son rival Didi Chuxing

Uber Technologies, le géant américain des voitures de transport avec chauffeur (VTC), a cédé ses activités chinoises à son concurrent local Didi Chuxing et se contente d’une participation minoritaire de 20% dans le nouvel ensemble. La décision a mis fin à la bataille coûteuse entre les deux sociétés en Chine pour acquérir plus de conducteurs ainsi que d’investisseurs.

Uber et didi

Pourquoi fusionner ?

Premièrement, les investisseurs de la société américaine s’inquiétaient des importantes sommes dépensées pour gagner des parts de marché en Chine.

Selon M.Kalanick, le fondateur et patron de Uber, Uber et Didi Chuxing ont investi des milliards de dollars en Chine mais n’ont pas encore réussi à y être rentables. C’est plus raisonnable pour eux de mettre un terme à cette bataille dispendieuse et peu fructueuse, fusionner leurs activités et profiter ensemble de la croissance du marché chinois.

Deuxièmement, Didi Chuxing a une position inébranlable en Chine et dispose d’un meilleur maillage du territoire. En deux ans, Uber s’établissait dans une cinquantaine de villes chinoises, alors que son concurrent local, Didi, s’implantait dans plus de 400 villes. Malgré sa dépense massive pour « acheter » la part de marché en Chine, seulement 7,8% des commandes sont passées par Uber, beaucoup moins que 85,3% de Didi (selon CNIT-Research). C’est trop difficile pour Uber de combattre Didi sur la part de marché en Chine.

Troisièmement, la nouvelle législation annoncée par le ministère des transports chinois a affaibli la compétitivité de Uber en Chine. Le gouvernement a pris la décision de légaliser les services de réservation de voitures avec chauffeur au niveau national et interdit ces services de continuer à opérer à perte. Cela limitait l’avantage de prix qui est la principale force de Uber.

L’influence de cette action

Pour les utilisateurs de Didi et Uber, ils pourraient voir les prix de leurs trajets augmenter. Les prix de Didi et Uber ont été beaucoup moins élevés que ceux des taxis et autres plateformes de déplacement pendant leur bataille de prix pour gagner plus de part de marché. Mais après la fusion, ces deux grands acteurs du marché de VTC vont augmenter leur prix pour être rentable. Les utilisateurs n’ont pas d’autre choix que d’accepter le nouveau prix.

Pour les chauffeurs, leur salaire baisse. Avant la fusion, les chauffeurs ont pu utiliser à la fois Uber et Didi. Ils ont téléchargé ces deux applications dans leurs mobiles et ont pu choisir les commandes les plus intéressantes. Pendant leurs compétitions, Uber et Didi ont investi plus d’une dizaine de millions de dollars dans les subventions de chauffeur pour les attirer. Mais après la fusion, ils pourraient avoir une coupe sombre dans le budget de cette subvention.

Pour les concurrents de Didi et Uber, la fusion des deux plus grands acteurs empire leur situation. Cet ensemble va être soutenu par Tencent, Alibaba, Baidu et Apple, il revendique plus de 300 millions d’abonnés et occupe plus de 93% de part de marché. C’est dur pour les concurrents de Didi et Uber de survivre et se battre contre ce mastodonte.

 

Pour plus d’information, cliquer ici : http://www.lemonde.fr/economie/article/2016/08/01/uber-abandonne-la-chine-au-leader-local-didi_4977098_3234.html

A propos de Guangsibei LIU

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.