L’écriture d’une annonce textuelle Adwords

L’écriture de l’annonce

L’annonce est l’élément qui sera vu par les prospects. Ce sera le seul contact entre vous et eux. Il faut donc prendre le temps pour rédiger une annonce qui sera persuasive et donnera envie aux prospects de faire ce que vous souhaitez qu’ils fassent.

Pour compliquer la tâche, Adwords impose certaines contraintes (comme le nombre de caractères) et interdit certaines pratiques[1].

L’aide Adwords fournie un certain nombre de conseil utile pour la rédaction des annonces [2] et donne une liste des pratiques qui ne sont pas autorisées[3].

Donc je vais parler des éléments que l’aide Adwords ne met pas en avant. Le premier d’entre eux est le ton qui sera utilisé. Pour savoir comment parler à ses prospects, il est important de connaitre ses clients. Car le ton ne sera pas le même pour parler à des particuliers ou des professionnels par exemple.

La méthode SONCAS[4] doit être utiliser pour savoir quel est le levier de motivation à utiliser dans l’annonce. Il est possible de faire de l’A/B testing pour savoir quel type de motivation fonctionne le mieux.

Il ne faut pas oublier cependant que l’annonceur paye uniquement lorsqu’un internaute clique sur une annonce. Donc il faut que l’annonce attire uniquement les potentiels acheteurs et non les curieux. Pour se faire l’annonce doit rester cohérente et refléter le plus fidèlement possible ce que l’entreprise offre.

Créer une bonne annonce, qui obtient des clics lui permet d’avoir un meilleur classement Adwords. Ce qui a pour effet de diminuer le coût par clic de l’annonce.

Il y a quatre éléments clés dans les annonces textuelles d’Adwords :

  • Le titre
  • L’url à afficher
  • La ligne de description 1
  • La ligne de description 2.

Le titre est l’élément le plus important de l’annonce car c’est la première chose que le prospect verra. Il faut mettre le mot clé dans l’annonce car Adwords lui donnera un meilleur classement et cela permet aussi d’être sûr que l’internaute qui clique sur l’annonce cherche réellement ce que l’entreprise propose.

Une autre stratégie intéressante est de poser une question dans le titre. Car la forme interrogative permet de créer une interaction entre le prospect et l’annonce. Par exemple si le mot clé est « acheter voiture alsace », le titre de l’annonce peut être « Vous achetez une voiture? ». Il ne faut pas oublier que la taille du titre est limitée à maximum 25 caractères ce qui peut être parfois pas suffisant pour faire une phrase interrogative.

L’url à afficher : c’est la partie à rédiger la plus simple de l’annonce. Même si elle doit être créé pour la campagne Adwords pour reprendre le mot clé ou l’appel à l’action. Il faut que l’url soit en lien direct avec l’annonce et l’offre mise ainsi en avant.

L’annonce pour Fortuneo rendre le mot clé « banque en ligne » que j’ai cherché sur Google.fr. À l’inverse de Boursorama.

Et il est intéressant de remarquer que Google met en gras les mots du mot clé. Ce qui met en avant l’url de Fortuneo par rapport à celle de Boursorama.

Les lignes de description 1 et 2 : il faut mettre en avant les avantages du produit/service proposé, présenter son avantage concurrentiel, montrer des preuves sociales, décrire l’offre et inclure un appel à l’action. Il n’y a que 35 caractères disponibles pour chacune des lignes de description donc il peut être utile d’utiliser des abréviations, seulement si elles sont facilement et rapidement compréhensible. Par exemple : « 7j/ 7 ».

Les extensions d’annonces[5]

Les extensions d’annonces sont également importantes car elles donnes des informations supplémentaire à l’annonce et augmente la place prise par cette dernière dans les résultats de recherches de Google.

screenshot-www.google.fr 2016-09-10 12-45-58 screenshot-www.google.fr 2016-09-10 12-47-21

Elles permettent d’améliorer la qualité des annonces en apportant des informations pertinentes sur l’entreprise aux prospects. Elles n’engendrent pas de coûts supplémentaires et peuvent permettre d’améliorer le ROI de l’annonce.

Les extensions d’annonces sont classées selon deux catégories : il y a les annonces manuelles et les annonces automatiques. Les premières sont à paramétrer, c’est-à-dire qu’il y a quelque chose à écrire tandis que les secondes affichent des informations qui existent déjà sur d’autres pages web[6].

Il y a 6 extensions manuelles et également 6 extensions automatiques. Faire la liste des annonces n’a pas un intérêt particulier car elles ont des objectifs et des fonctionnements complétement différents. Ce thème pourrait faire l’objet d’un dossier technique à lui seul.

Par contre il est intéressant d’analyser l’impact des extensions d’annonce sur la réussite d’une campagne. Tout comme l’impact de l’annonce. Il est donc essentiel de mettre en place une analyse basée sur l’A/B testing.

[1] https://support.google.com/adwords/answer/1704389?hl=fr

[2] https://support.google.com/adwords/answer/1704392

[3] https://support.google.com/adwordspolicy/answer/6021546 +

[4] https://fr.wikipedia.org/wiki/SONCAS

[5] https://support.google.com/adwords/answer/2375499?hl=fr

[6] http://www.webmarketing-conseil.fr/comment-utiliser-les-extensions-dannonce-google/
g FontheneauGuillaume FONTHENEAU

Etudiant en Master 2 Commerce Electronique, je m’intéresse particulièrement au community management Je gère une page facebook avec pour objectif de gagner 10 000 fans en un an avec un budget publicité de 20€/mois. Je travaille  également pour Lionbridge en tant que Ads Quality Rater.

downloadlogo Twitter couleur LinkedIn couleur Viadeo couleur Logo mail couleur

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.