La saphonienne, une nouvelle éolienne révolutionnaire

En s’inspirant du mécanisme de propulsion d’anciens voiliers Carthaginois ainsi que celles des oiseux et des poissons, une Startup tunisienne spécialisée dans l’énergie verte a puisé dans le passé du pays et s’y inspira pour concevoir un moyen plus efficace pour produire de l’électricité à partir des forces du vent.

 

saphoniennesaphonienne 3

La Saphonienne : une révolution pour l’électricité verte 

Cette innovation consiste en une nouvelle turbine éolienne sans pales capables de convertir 80 % de l’énergie cinétique fournie par le vent en électricité et ce quelle que soit sa vitesse, créant ainsi une première dans le monde qui va remettre en question les éoliennes classiques en termes de coût et d’efficacité.

Baptisée” la Saphonienne” cette turbine éolienne sans pales trouve son nom dans l’héritage punique du pays, puisque durant l’ère Carthaginoise (814-146 avant J.-C.)” Baal Saphon ” désignait la divinité du vent, équivalent du dieu gréco-romain du vent “ Eole”.

A cette époque-là, la maîtrise des forces du vent avait une importance stratégique qui permit à Carthage de dominer le monde méditerranéen pendant plus de 600 ans; et ce grâce à la puissance de sa redoutable flotte maritime constituée de navires (voiliers) très rapides.

Dépassant toutes les logiques et théories, et grâce à la concrétisation d’une observation profonde, perspicace et différente de celle des autres inventeurs, la Saphonienne remet en question la loi de l’allemand Albert Betz, qui détermina qu’une éolienne ne pourrait jamais convertir en énergie mécanique plus de 16/27 (ou 59%) de l’énergie cinétique contenue dans le vent.

Or le voilier n’est pas soumis mathématiquement à la limite de Betz. Puisqu’une voile est le seul système capable de capturer et de convertir la majorité de l’énergie cinétique du vent en énergie mécanique. Les voiliers utilisent donc l’énergie du vent et la convertissent en force de propulsion mécanique pour le transport ; d’où commence l’histoire de la startup saphon énergy.

Ce convertisseur de l’énergie du vent à zéro pale « la Saphonienne » qui a la forme d’une parabole serait plus efficace que la turbine traditionnelle et peut convertir deux fois plus d’électricité que l’éolienne classique.

Grâce à un mouvement tridimensionnel nodal « un grand huit dans l’espace ou Lemniscate en mathématique » utilisé par certains animaux pour leurs déplacements, tels que les poissons « queue de poisson en mouvement » ou les oiseaux « mouvement des ailes » , et qui, grâce à des pistons générateurs de pression hydraulique, stocke cette pression et sera transformée en courant électrique par des turbines génératrices.

L’objectif de cette Startup, par le biais de cette invention, est d’éliminer les défauts traditionnels dans les turbines à lames rotatives qui causent souvent des nuisances sonores, et représentent un danger pour les oiseaux.

Cette nouvelle éolienne, contrairement aux éoliennes traditionnelles, ne perturbe pas les radars et apporte donc une solution pour le problème des emplacements choisis pour l’installation de ces derniers.  Les gisements éoliens ou les “champs éoliens” sont les endroits les plus efficaces pour mettre les antennes de radars, la Saphonienne peut donc cohabiter avec les radars sans poser aucun problème.

Saphon Energy n’a pas consacré son temps et ses recherches dans l’amélioration des éoliennes classiques mais a innové en créant une toute nouvelle approche de la manière de dompter l’énergie cinétique du vent et d’en extraire le maximum, à moindre coût et de façon plus silencieuse.

L’idée de départ a donc été de supprimer l’intégralité du système rotatif (pales et moyeu) et de le remplacer par un système non rotatif inspiré de la voile.

L’énergie est un élément essentiel pour toute croissance économique. Ce projet réalisé par l’ingénieur tunisien Anis Aouini, est un des projets qui a pu se vendre et se classer parmi les meilleures innovations a l’échelle internationale; mais c’est un projet parmi des milliers qui finissent dans les archivent des universités des pays en voie  de développement et qui ne trouvent  pas l’accompagnement nécessaire pour leurs réalisation.
L’autonomie et la motivation de Anis Aouini sont un un bon exemple à suivre pour d’autres jeunes innovateurs et pour les nouvelles startups, que ce soit en Tunisie ou dans n’importe quel  pays du monde.

La startup a en outre obtenu une dizaine de récompenses telles que : the KPMG Innovation Award 2012, the Best Idea Award 2013, Best Business Runner-up Award, le MSI Green Economy Award, etc.

Saphon Energy a reçu le soutien d’autres entreprises et a signé une alliance stratégique avec Microsoft qui est à la recherche des technologies de ce genre pour alimenter ses installations à travers le monde.

Cette startup a pour objectif de réaliser ce projet sur le continent africain et ailleurs avec notamment leurs centres de données (data centers), et vise à ce que ces centres soient des structures respectueuses de l’environnement. Les bureaux et les campus, qui sont principalement aux États-Unis mais aussi ailleurs dans le monde, ont déjà réduit leur pollution à zéro.

La turbine Saphonienne a reçu un brevet International en mars 2013 et l’entreprise est actuellement à la recherche d’une collaboration avec un fabricant industriel pour construire un parc éolien de cinquante Saphoniennes d’une capacité de 20 kw chacune dans le sud de l’Inde ; ce parc va alimenter en électricité un petit village de 1000 ménages.

Le coût relativement faible de l’invention en fait une solution intéressante pour contrer le déficit énergétique dans de nombreux pays en développement.

 

Walid BEN AMOR

Etudiant en Master 2 Commerce Electronique à l’Université de Strasbourg

A propos de Walid Ben Amor

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.